Grande-Bretagne: Elle célèbre son divorce, son ex la poignarde
Actualisé

Grande-BretagneElle célèbre son divorce, son ex la poignarde

Une Britannique qui organisait une fête en honneur de son divorce s'est fait tuer par son ex-mari.

par
atk

Le procès pour meurtre d'un ex-époux furieux, qui avait violemment poignardé son ex-femme, s'est ouvert cette semaine en Grande-Bretagne.

Katrina Jones, une Britannique de 34 ans, avait commencé une procédure de divorce au mois de novembre dernier. La jeune femme, jusque là unie par le lien du mariage à Brian Jones, 63 ans, avait trouvé un autre homme. Elle avait même refusé toutes les tentatives de son ex pour la faire revenir. «Si je ne peux pas t'avoir, aucun autre homme ne le pourra plus», l'avait sévèrement mis en garde son ex-mari.

Faisant fi de l'avertissement, l'ex-épouse a néanmoins voulu fêter en grandes pompes sa séparation survenue après dix ans de mariage. Elle avait organisé une fête dans l'ancien domicile conjugal. L'habitante de Marske-by-the-Sea, un village côtier, avait également attaché des ballons devant la porte ainsi qu'une banderole sur laquelle il était écrit: «la fête se passe ici». Elle avait aussi accroché une pancarte à l'intérieur de la maison sur laquelle on pouvait lire: «C'est la fête de divorce de Katrina. Enfin libre!»

Tout était prêt pour que la célébration se déroule de la meilleure des manières possibles. Mais Katrina avait oublié un détail: la réaction de Brian. Et elle ne s'est pas fait attendre. Dès que l'homme a vu les écriteaux devant la porte, il s'est enivré avant de demander à son ex-femme de retirer les panneaux qui n'a pas donné suite. Furieux, Brian est alors entré dans le domicile. Il a attaqué Katrina en lui assénant neuf coups de couteau de cuisine dans la poitrine et trois dans le bras.

Pris de remords, l'ex-mari avait appelé les secours, mais il était trop tard.

«Après avoir vu une photo de moi comme cible de fléchettes, je suis devenu fou», a expliqué l'homme aux enquêteurs. Son procès pour meurtre devrait durer deux semaines.

Ton opinion