Actualisé 22.12.2019 à 13:15

République dominicaineElle «cherche un rêve» au paradis et y trouve la mort

Lindsay de Feliz, une auteure britannique a succès a été retrouvée assassinée en République dominicaine, où elle avait élu domicile. Son mari a été arrêté.

de
th

Lindsay de Feliz, auteure anglaise, a publié deux ouvrages à succès «What about Your Saucepans?» (Qu'en est-il de vos casseroles?) et «Life After My Saucepans» (La vie après mes casseroles). Mais ses fans n'auront malheureusement jamais l'occasion de lire le troisième...

Il y a une dizaine de jours, l'écrivaine de 64 ans a été retrouvée morte en République dominicaine, tuée dans des conditions sordides et retrouvée enterrée, un sachet attaché sur la tête, à Moncion, sur la côte nord de l'île des Caraïbes. La nouvelle a provoqué l'émoi en Grande-Bretagne, notamment parmi ses fans. Du côté des enquêteurs, les soupçons se sont très rapidement portés sur son mari dominicain, Danilo Feliz. Lui et ses deux fils, ainsi qu'une autre personne, ont récemment été arrêtés dans l'enquête sur le meurtre de la Britannique.

L'homme est-il un «Sanky Pankies», nom donné aux Dominicains qui flairent la bonne affaire en tentant de séduire des femmes occidentales d'un certain âge, afin d'obtenir des papiers européens et de l'argent? À première vue, non.

«Elle craignait que quelque chose ne lui arrive»

Le couple était marié depuis 14 ans. Âgé de 50 ans, Feliz est avocat et homme politique. Il avait même tenté de devenir maire d'une petite ville en République dominicaine.

Mais sa campagne, largement financée par l'auteur originaire de Londres, avait ruiné le couple. C'est là que la situation se serait compliquée entre les deux. Selon l'avocat désigné pour s'occuper des intérêts de Lindsay, une sombre histoire de terrain à vendre appartenant à la Britannique aurait amené les deux époux à se déchirer. «Elle craignait que quelque chose ne lui arrive», poursuit même Nathaniel Sotero Peralta.

Fille d'un ancien militaire haut gradé, Lindsay de Feliz avait abandonné son poste dans une compagnie d'assurance en 2002 pour partir aux Maldives avant de s'installer en République dominicaine. Elle était venue «chercher un rêve» dans un coin de paradis. Mardi de la semaine dernière, un chauffeur de bus confiait l'avoir déposée près de chez elle après une journée dans la célèbre station balnéaire de Puerto Plata. Elle n'a plus jamais été revue vivante ensuite... (th/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!