Arabie saoudite: Elle conduit malgré l'interdiction et se tue
Actualisé

Arabie saouditeElle conduit malgré l'interdiction et se tue

Une jeune Saoudienne a trouvé la mort tôt jeudi dans un accident de voiture à Ryad après avoir pris le volant en dépit de l'interdiction faite aux femmes de conduire.

Les femmes n'ont pas le droit de conduire, en Arabie saoudite.

Les femmes n'ont pas le droit de conduire, en Arabie saoudite.

Malgré l'interdiction de conduire faite aux femmes, une Saoudienne, âgée d'une vingtaine d'années, a perdu le contrôle de son véhicule qui est allé percuter directement le mur d'enceinte d'un club de jeunes, dans le centre de Ryad, a indiqué le quotidien Al-Jazira sur son site internet. La voiture a pris feu et la conductrice est morte dans l'incendie.

En dépit de l'interdiction de conduire, certaines Saoudiennes n'hésitent pas parfois à prendre le volant.

L'Arabie saoudite applique une version ultra-rigoriste de l'islam, et les femmes ont besoin de l'autorisation d'un tuteur pour voyager, travailler ou même se marier.

Femmes emprisonnées

Depuis 2011, des militantes mènent des campagnes récurrentes pour obtenir le droit de conduire, et plusieurs d'entre elles ont publié des images d'elles-mêmes au volant sur les réseaux sociaux.

Certaines ont été brièvement arrêtées et l'une d'elles, Manal Al-Charif, avait été emprisonnée pendant neuf jours en 2011 pour avoir défié l'interdiction de conduire. (afp)

Ton opinion