Inde - Elle contourne un tigre, il la suit dans la forêt et la dévore
Publié

IndeElle contourne un tigre, il la suit dans la forêt et la dévore

Une garde forestière a été mortellement attaquée par un fauve alors qu’elle effectuait une tournée avec trois collègues, samedi, dans une réserve du centre du pays.

Une Indienne de 46 ans a connu une mort brutale, samedi, dans la réserve de tigres de Tadoba-Andhari (TATR), dans l’État du Maharashtra. Garde forestière, Swati Dhumane était en train d’effectuer une tournée de surveillance avec trois collègues quand elle a repéré un fauve à une distance d’environ 200 mètres. Il s’agissait de Maya, une tigresse âgée de 10 ans. «Ils ont attendu qu’elle s’en aille pendant environ 30 minutes, mais comme elle ne bougeait pas, Swati Dhumane a décidé de faire un détour pour la contourner», explique Jitendra Ramgaokar, directeur des opérations de la TATR.

Selon celui-ci, la femelle a senti qu’il y avait du mouvement dans la forêt. «Elle a suivi les quatre personnes et attaqué Swati Dhumane, qui marchait derrière les trois ouvriers», indique le directeur. Les collègues de la victime ont donné l’alerte mais n’ont rien pu faire pour la quadragénaire, que le fauve avait traînée à travers d’épaisses touffes de bambou. Le corps de la victime, mariée et mère d’une fille, a été récupéré peu après et confié à un médecin légiste, écrit le «Sun».

Les tournées de surveillance – effectuées pour documenter les activités des tigres de la réserve – ont été temporairement suspendues. «En général, dans de telles conditions, il est conseillé de rentrer et de terminer la partie restante plus tard, lorsque le chemin est libre», explique Nandkishore Kale, directeur adjoint du parc. L’employée est la troisième personne victime de Maya, après d’autres drames survenus en 2017 et 2020. Selon Bandu Dhotre, expert de la faune, les tigres ne s’en prennent que rarement aux humains, surtout en zone touristique. «L’attaque de Maya contre une garde forestière est donc très choquante pour nous, c’est le moins que l’on puisse dire», conclut-il.

(joc)

Ton opinion