Etats-Unis: Elle découvre le visage de son frère mort sur un autre
Actualisé

Etats-UnisElle découvre le visage de son frère mort sur un autre

Défiguré, Richard Norris a bénéficié d'une greffe de visage en 2012. La chaîne Nine a filmé la rencontre entre l'Américain et la soeur de son donneur.

par
joc
A gauche, le donneur. A droite, Richard Norris aujourd'hui.

A gauche, le donneur. A droite, Richard Norris aujourd'hui.

Richard Norris a été défiguré il y a 18 ans quand il s'est accidentellement tiré une balle dans le visage. Il a subi plus de 30 opérations pour tenter de réparer les dégâts, mais la douleur engendrée par le traitement et le peu de résultats probants ont plongé l'homme dans la dépression.

Il y a trois ans, un drame survenu dans une autre famille lui a donné, paradoxalement, un nouvel espoir. Joshua Aversano, 21 ans, est décédé dans un accident de voiture et sa famille a accepté de faire don de son visage pour une éventuelle transplantation. L'opération a pu se faire en 2012. Lors d'une des greffes les plus complexes et les plus onéreuses de l'histoire de la médecine, l'Américain s'est vu greffer les dents, la mâchoire et la langue de son donneur. Il n'avait que 50% de chances de survivre, mais il n'a pas hésité à prendre le risque. Aujourd'hui, la vie de cet homme de 40 ans est transformée.

«Nous pouvons vraiment voir Joshua en lui»

L'émission «60 Minutes», diffusée sur la chaîne australienne Nine, a consacré un reportage à la rencontre entre l'Américain et Rebekah, la soeur de Joshua Aversano. L'homme tenait en effet à remercier en personne la famille de son ange gardien. Les images seront diffusées ce dimanche. Dans un extrait disponible sur internet, la jeune femme demande à Richard Norris si elle peut le toucher. Après l'avoir fait, elle recule et s'exclame: «Wow, c'est le visage avec lequel j'ai grandi.»

Gwen Aversano, la maman du défunt, estime avoir fait le bon choix. «Nous pouvons vraiment voir Joshua en lui», confie-t-elle à CTV News. Richard Norris reste en contact avec la famille Aversano, qu'il informe de l'évolution de son état. Le Canadien devra ingérer à vie un cocktail de médicaments anti-rejet, ce qui affaiblira son système immunitaire et l'exposera à de nombreux problèmes de santé. Il n'a pas le droit de boire de l'alcool, de fumer, de prendre des coups de soleil ou de risquer une blessure. Un grave rejet pourrait entraîner son décès.

«Il n'a jamais vraiment pensé à lui dans toute cette histoire. Il a toujours pensé à aidé les guerriers blessés et les autres gens en leur apportant de l'espoir. C'est un homme remarquable», explique à «GQ Magazine» le Dr Eduardo Rodriguez, qui a pratiqué l'intervention sur Richard Norris au Centre Médical du Maryland.

L'extrait de l'émission «60 Minutes»

Ton opinion