Actualisé 20.06.2016 à 15:03

Etats-UnisElle découvre sur Facebook que son bébé est maltraité

Choquée par le comportement d'une baby-sitter, une Américaine a filmé ses agissements et posté la vidéo sur le web, dans l'espoir d'alerter la maman. Mission accomplie.

von
joc

Mercredi 15 juin, Indianapolis (Indiana). Desiree Howell profite d'une journée ensoleillée à la piscine quand son regard est attiré par une scène inhabituelle. Une femme se tient debout derrière un bébé assis au beau milieu d'une zone consacrée aux jeux aquatiques. Un enfant actionne alors un levier et un énorme récipient d'eau s'abat sur la petite fille de 7 mois, qui ramasse une véritable cascade en pleine tête. La baby-sitter reprend rapidement l'enfant et quitte les lieux à la hâte. Ce manège se répète à plusieurs reprises.

Choquée, Desiree dégaine son smartphone et immortalise le comportement irresponsable de la personne en charge du bébé, raconte IndyStar. Elle publie ensuite les images sur le web: «Je voulais pouvoir poster cette vidéo sur Facebook pour pouvoir retrouver et avertir la mère», explique l'Américaine, qui ne se remet pas de ses émotions: «Le bébé pleurait, et il avalait cette eau. Priez pour que ce bébé ne se noie pas dans son sommeil», a-t-elle écrit sur le réseau social.

«Je pleurais comme une hystérique»

La tactique de Desiree s'est avérée payante: son post a été vu plus de 700'000 fois et partagé à plus de 5000 reprises. Il a fini par atterrir sous les yeux de Brittany Dixson, la maman de la petite fille. En réalisant que son propre bébé figurait sur cette vidéo devenue virale, l'Américaine a reçu un sacré choc. «Je pleurais comme une hystérique. Je tremblais», raconte-t-elle. Ni une ni deux, Brittany a a emmené sa petite Annora chez le médecin pour s'assurer que tout allait bien. Elle a été rassurée par le spécialiste, qui lui a tout de même expliqué que l'enfant aurait pu être victime d'une «noyade sèche».

La baby-sitter a bien entendu été virée. Avertie, la police a signalé cette femme au service de protection de l'enfance. Desiree, elle, n'en revient pas d'avoir créé un tel remue-ménage sur les réseaux sociaux: «Je voulais juste retrouver les parents de cette mignonne et innocente petite fille. Je ne pensais pas que cela exploserait de cette façon», assure-t-elle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!