Zurich: Elle espère trouver du job avec des affiches XXL
Publié

ZurichElle espère trouver du job avec des affiches XXL

Une Alémanique tente par tous les moyens de se sortir du chômage. Elle vient d'opter pour une méthode qualifiée de «courageuse» par des experts.

par
tam/ofu
1 / 3
Katrin B. a fait placarder quatre affiches d'elle en gare de Zurich. Son but: trouver un emploi.

Katrin B. a fait placarder quatre affiches d'elle en gare de Zurich. Son but: trouver un emploi.

20 Minuten
Elle s'est inspirée de cette jeune femme de 29 ans, qui avait fait de même en novembre 2017.

Elle s'est inspirée de cette jeune femme de 29 ans, qui avait fait de même en novembre 2017.

Lecteur reporter
L'employée de commerce avait reçu plus de septante proposition d'emploi.

L'employée de commerce avait reçu plus de septante proposition d'emploi.

Dominic Benz

Katrin B. a 48 ans. Depuis un an, l'employée de commerce diplômée cherche désespérément un emploi. «Si quelqu'un m'avait dit il y a dix ans que j'allais me retrouver dans une telle situation, je ne l'aurais pas cru», confie-t-elle vendredi à «20 Minuten». Avant, explique la quadragénaire, elle obtenait chaque poste pour lequel elle postulait.

L'Alémanique n'arrête pas de se demander ce qui cloche. Elle concède n'avoir pas fait beaucoup de formations continues au cours de sa carrière, mais rappelle tout de même avoir 27 ans d'expérience professionnelle, acquise dans différents secteurs. Mais Katrin B. n'est pas dupe: elle se doute bien que son âge y est pour quelque chose: «Plus de la moitié des offres d'emploi s'adressent à des personnes âgées entre 24 et 35 ans. Je n'ai aucune chance.»

«J'ai dû prendre mon courage à deux mains»

Mais malgré tout, la Suissesse ne compte pas se laisser abattre. Raison pour laquelle elle vient d'opter pour une méthode originale dans l'espoir de retrouver rapidement un emploi. Elle a lancé une campagne d'affichage: pendant une semaine, quatre affiches XXL seront placardées à la gare de Zurich. «J'ai dû prendre mon courage à deux mains pour demander de l'argent à ma famille. Mon père m'a finalement prêté plusieurs centaines de francs pour financer mon projet», explique-t-elle à nos collègues alémaniques.

A la base, l'idée des affiches ne vient pas d'elle. Fin 2017, une jeune femme de 29 ans, également employée de commerce, avait déboursé près de 1000 francs pour faire installer trois grandes affiches en gare de Zurich afin de trouver du travail. Son action avait porté ses fruits puisqu'elle avait reçu une septantaine d'offres d'emploi. «J'espère que mon action aura autant de succès. J'ai déjà reçu deux offres», se réjouit la quadragénaire.

«C'est une idée innovante»

Jörg Buckmann, expert en ressources humaines, estime qu'une campagne d'affichage pour trouver du travail peut très bien porter ses fruits: «C'est une idée innovante, qui montre que la postulante est créative et qu'elle peut sortir des sentiers battus.» Et d'ajouter: «Dans tous les cas, je la trouve très courageuse.»

Jörg Buckmann confirme qu'il est de plus en plus difficile de trouver du travail pour des employés de commerce d'un certain âge. «Souvent, les entreprises cherchent des collaborateurs plus jeunes parce qu'elles pensent que la jeunesse est synonyme d'agilité. Mais c'est une mauvaise manière de voir les choses. Il serait parfois souhaitable d'intégrer une personne un peu plus mûre dans une jeune équipe pour qu'elle y apporte son expérience.»

Ton opinion