Etats-Unis: Elle King compare dépression et drogue

Actualisé

Etats-UnisElle King compare dépression et drogue

La chanteuse a révélé avoir commencé à soigner ses troubles mentaux. Elle a tiré un parallèle étonnant entre la maladie et la consommation de LSD.

par
and
L'artiste a pris de bonnes résolutions quelques jours avant de souffler ses 27 bougies.

L'artiste a pris de bonnes résolutions quelques jours avant de souffler ses 27 bougies.

Instagram

Ces derniers mois n'ont pas été les plus faciles dans la vie de l'Américaine. Il faut dire qu'Elle King s'est séparée incognito d'Andrew Ferguson au printemps 2017, un peu plus d'un an après s'être mariée avec lui dans le plus grand des secrets. Décider de divorcer leur a semblé une sage décision, mais celle-ci n'en a pas pour autant été facile ni agréable. La chanteuse en a bavé.

Elle a d'ailleurs indiqué souffrir de dépression et de stress post-traumatique. L'Américaine a également annoncé sur Instagram, le 1er juillet 2017, avoir finalement trouvé la force d'entamer un traitement avec un médecin pour soigner sa maladie. Elle s'en est félicitée. «J'ai pris une décision hier qui était franchement difficile. J'apprends gentiment que prolonger et retarder cet inévitable et douloureux choix ne fait que créer plus de peine encore», a confié Elle King, qui a fêté ses 27 ans le 3 juillet 2017.

La blonde a jugé qu'affronter ses démons s'était révélé moins effrayant qu'il n'y paraissait. Elle a admis que sa dépression lui donnait le sentiment d'être sous l'influence du LSD, dans un bad trip perpétuel. «J'ai réalisé que j'ai été dans un état second et que j'ai vécu des moments étranges et que j'ai eu des pensées effrayantes», a-t-elle analysé.

Ton opinion