Vaud: Elle le kiffe, il la viole et l'enrôle dans ses arnaques
Publié

VaudElle le kiffe, il la viole et l'enrôle dans ses arnaques

Un homme a profité d'une jeune femme très vulnérable et influençable. Il vient d'écoper de 6 ans et 4 mois de prison ferme.

par
Mirko Martino
(image prétexte)

(image prétexte)

Keystone

Quand un copain l'a invitée chez Idriss*, Sonia* ne se doutait pas qu'elle y rencontrerait un individu qui allait abuser d'elle et l'entraîner dans une escroquerie, sur fond de chantage et de cocaïne.

Ce soir de septembre 2014, poudre blanche et alcool figuraient au menu. Alors âgée de 19 ans, Sonia était sous curatelle, sans travail, et vivait au gré des solutions qu'elle trouvait. Le lendemain, elle a donc accepté la proposition de rester quelques jours chez son hôte français, de 9 ans son aîné, qui habitait avec sa compagne et leur bébé. C'est là qu'Idriss a violé Sonia une première fois. Il y en aura d'autres (voir encadré) et l'homme ne s'est pas arrêté aux contraintes sexuelles.

Profitant de son ascendant physique et psychologique sur sa victime, Idriss a obligé Sonia à contracter des abonnements téléphoniques dans divers magasins. Il s'appropriait les appareils mobiles ainsi acquis et les revendait pour se fournir en cocaïne et en alcool. Deux amis de Sonia, eux aussi influençables et sous curatelle, se sont retrouvés mêlés de force à son escroquerie.

En tout, il a commandé en ligne pour 160 000 fr. de matériel, sous de fausses identités. La combine a pris fin en janvier 2015, quand l'accumulation de contrats non honorés a conduit Sonia face à la justice, où elle a tout déballé. Mardi, le Français, déjà en détention pour 20 mois, a été condamné par le Tribunal de Vevey à 6 ans et 4 mois de prison ferme supplémentaires pour l'ensemble de ces délits. Il devra aussi suivre un traitement psy ambulatoire.

*Prénoms d'emprunt

Sous le charme de cet ancien boxeur

Sonia souffre d'un problème de développement et de troubles majeurs du comportement. Violée une première fois par Idriss, la jeune femme n'a pas trouvé les ressources pour s'arracher de l'emprise de cet ancien boxeur. «Je ne me suis pas enfuie, car j'avais peur pour ma vie», a confié la jeune femme devant le tribunal, en début de semaine. L'homme l'a encore contrainte à deux reprises à des relations sexuelles. «Il m'est aussi arrivé de coucher avec lui volontairement, a-t-elle toutefois admis. J'avais le kiff pour lui...»

Ton opinion