Elle lutte pour vivre seins nus

Actualisé

Elle lutte pour vivre seins nus

Pour protester contre une loi qu'elle juge sexiste, une barmaid de Floride n'a pas hésité à enlever le haut.

La pratique du top-less peut être un acte politique! Elisabeth Book est indignée par une loi entrée en vigueur en 2002. Le texte interdit aux femmes de se présenter en publique seins nus alors que les hommes y sont autorisés. Elle a donc décidé de braver les autorités. En mars 2004, elle s'était baladée seins nus à vélo près d'une plage de la ville.

Elle a été arrêtée par la police et s'en était finalement sortie avec une amende de 253 dollars (env. 320 fr.). Une décision contre laquelle elle a fait recours estimant que son acte était citoyen. Elle le faisait dans le but de dénoncer une inégalité de traitement entre hommes et femmes. Un argument qui a fait mouche puisqu'une Cour d'appel vient de lui donner raison. Son acte fait partie d'une démarche politique légitime, relate le San Francisco Chronicle.

«C'est une victoire pour ma cliente, qui souhaite ainsi relever que les lois sur les tenues indécentes ne sont pas appliquées de manière égales pour tous», s'est réjoui son avocate, Lawrence G. Walters, en commentant cette décision. Marie Hartmann, l'avocate de la ville, avoue ne pas être d'accord avec cette décision. La ville envisage de faire appel à son tour.

Entre-temps, Elisabeth Book a récidivé. En juillet 2005, elle s'est affichée seins nus devant une statue grecque dans un auditorium de la ville. Pour ce deuxième incident, elle est accusée de trouble de l'ordre public. Une condamnation qu'elle compte bien porter également devant les tribunaux pour les mêmes motifs.

Joël Burri

Ton opinion