Nathalie Marquay répond à Geneviève de Fontenay
Publié

Geneviève de FontenayNathalie Marquay: «Elle me fait pitié. J’ai mal au coeur pour elle»

Nathalie Marquay a répondu aux attaques de Geneviève de Fontenay qui l'accuse d'avoir été sacrée Miss France 1987 parce que l'élection était truquée.

Jadis, Nathalie Marquay considérait Geneviève de Fontenay comme sa mère. 

Jadis, Nathalie Marquay considérait Geneviève de Fontenay comme sa mère.

Capture d’écran C8/AFP

«Franchement, elle me fait pitié. J’ai mal au cœur pour elle, c’est une femme qui doit se sentir bien seule. Elle a besoin d’exister. Mais elle n’a pas besoin de taper sur moi pour ça»: Nathalie Marquay-Pernaut s'est confiée à Femme Actuelle après les attaques de Geneviève de Fontenay qui a soutenu qu'elle ne devait son titre de Miss France qu'à un «trucage» au détriment de Miss Réunion.

«Ça me fait trop rire, presque 35 ans après! (...) Il y avait quand même 42,2% de voix en ma faveur, sur les dix finalistes. Ce qui fait quand même une grande majorité», avance-t-elle. «Je trouvais la Miss Réunion superbe, mais elle n’avait pas trop de chance. Comme c’était la première élection diffusée à la télévision, les Réunionnais - qui ont trois heures de plus de décalage horaire en hiver - ne se sont pas trop mobilisés pour voter».

Comme sa deuxième mère

Quant aux allusions de la dame qui disait que Nathalie n’était pas «le style de Jean-Pierre Pernaut» et qu’il «n’était attiré par elle que grâce à l’écharpe», l'ex-Miss préfère en sourire: «Avec Jean-Pierre, on a explosé de rire. C’est clair que ce n’est pas pour l’écharpe qu’il m’a choisie, mais plus pour mes belles fesses dans la robe moulante et sexy que je portais la première fois qu’il m’a vue.»

Si elle garde le sourire, la mère de Tom et Lou est toutefois peinée. «Pendant plus de 15 ans, j’ai été son rayon de soleil» et puis «patatras» au moment de sa participation à «La Ferme Célébrités» en 2005. De malentendus en vexations, tout s'est détraqué. «Ça a été très violent, parce que Geneviève de Fontenay a longtemps été comme une deuxième mère pour moi. Ça m’a anéantie».

(mc)

Ton opinion