Actualisé 18.12.2013 à 17:32

Indonésie

Elle meurt après 30 heures de travail non stop

Une jeune femme a perdu la vie après avoir travaillé plus d'une journée d'affilée pour son employeur.

de
cbx
Mita D. est décédée des suites d'un arrêt cardiaque. (Source: Twitter)

Mita D. est décédée des suites d'un arrêt cardiaque. (Source: Twitter)

L'adage populaire «Le travail, c'est la santé» est totalement démenti dans le cas de Mita D. Selon Le Huffington Post, la jeune Indonésienne, travaillant pour l'agence de publicité Young & Rubicam Indonesia, a perdu la vie après avoir travaillé trente heures consécutives au service de l'entreprise.

La jeune femme s'était déjà plainte sur Twitter ou Tumblr de ne plus avoir de vie, ironisant même sur le fait d'installer ou non un lit au bureau. Sa mort est survenue le 14 décembre et est imputée à un arrêt cardiaque, sans doute provoqué par sa surcharge de travail. Un collègue évoque également sa forte consommation de boissons énergisantes.

Des précédents

Mais la mort de Mita D. n'est pas un cas isolé. Un Allemand de 21 ans, effectuant un stage rémunéré auprès de Bank of America, à Londres, avait ainsi perdu la vie. Il avait été retrouvé mort dans sa douche, le 20 août, alors qu'il avait travaillé 72 heures durant. Cette affaire avait révélé l'envers du décor des stages dans les banques prestigieuses, où le sommeil passe au second plan, avec des journées qui débutent à 9 heures et qui se terminent à 2 heures du matin, voire davantage.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!