Drame: Elle ne comptait pas pour ses amis
Actualisé

DrameElle ne comptait pas pour ses amis

Une Britannique a annoncé vouloir se suicider sur le réseau social. Aucun de ses mille amis n'est venu à son aide. Elle a été retrouvée morte.

par
atk
Simone Beck, 42 ans. - Photo: dr

Simone Beck, 42 ans. - Photo: dr

«J'ai pris toutes les pilules. Je serai bientôt morte, adieu tout le monde». Cette phrase écrite sur Facebook le jour de Noël par Simone Beck, 42 ans, aurait fait paniquer tout ami qui se respecte. Et pourtant.

Aucun des 1'082 amis que compte la Britannique n'a essayé de la contacter pour la dissuader d'aller au bout de son intention. Pire, certains «copains» ont posté des messages cruels et des ricaneries en réponse à son statut. L'un d'entre eux l'a même traitée de menteuse, a expliqué au «Daily Mail» Jennifer Landgridge, la maman de Simone.

Dix-sept heures plus tard, quand la police a fait irruption dans la maison de Simone à Brighton, en Grande-Bretagne, la femme était morte. Il n'est par contre pas certain qu'elle ait vu les commentaires de ses «amis» avant de se suicider. «Ils ont tous continué à chatter comme si de rien n'était. Et dire que certains d'entre eux habitaient à quelques encablures de chez elle», a raconté Samantha Owen, une amie de la famille.

Ce n'est pas la première fois que quelqu'un annonce sur Facebook son intention de se suicider. L'année dernière, la Rutgers University aux Etats-Unis avait été choquée par la mort de l'étudiant Tyler Clementi. Il avait mis à jour son profil en faisant savoir qu'il se serait jeté du pont George Washington à New York. Et peu après, son corps était repêché sans vie dans le fleuve Hudson.

Ton opinion