Grande-Bretagne: Elle pense qu'il ronfle à ses côtés, en fait il est mort
Actualisé

Grande-BretagneElle pense qu'il ronfle à ses côtés, en fait il est mort

Une jeune femme de 25 ans s'est réveillée horrifiée le week-end dernier. Le cadavre de son époux gisait au sol. L'homme était pourtant vivant la veille, au moment du coucher.

par
dro

Le réveil a été terrible pour une mère de famille d'Ashington, dans le nord de l'Angleterre. Exaspérée par les ronflements de son mari à ses côtés, la jeune femme a poussé l'homme hors du lit, lui demandant de faire moins de bruit.

Le lendemain, le corps de son époux gisait sur le sol, sans vie. «Au réveil, j'ai senti que les draps étaient humides, se remémore la veuve selon le «Sun». J'ai vite compris que quelque chose ne tournait pas rond. En allumant la lumière, j'ai vu que son visage était tout mauve. Il ne respirait plus.» Qu'a-t-il bien pu se passer entre la veille, où l'homme était vivant, et ce matin-là?

Un syndrome rare

Le mari souffrait en fait du syndrome de Brugada, une maladie rare caractérisée par une atteinte cardiaque. Le mal se traduit généralement par une accélération du rythme cardiaque. Cette intensification peut elle même se traduire par la présence de palpitations, d'évanouissements voire de décès.

Les ronflements que la jeune femme a entendu étaient en réalité l'air qui sortait, petit à petit, du corps de son bien aimé. Les secours ont transporté la victime à l'hôpital où les médecins, qui lui avaient pourtant diagnostiqué un risque de mort très peu probable un an avant le drame, n'ont pu que constater le décès. «On nous avait assuré qu'il aurait une longue et belle vie, affirme la veuve. Il était même supposé vivre en pleine forme.»

Le malheureux se rendait régulièrement à l'hôpital pour contrôler sa maladie, qui a finalement eu raison de lui. Il laisse derrière lui, sa femme et son petit garçon de deux ans. La jeune femme a décidé de sensibiliser toutes les personnes qui souffrent du syndrome de Brugada afin qu'ils soient équipés d'un défibrillateur implanté, permettant de faire repartir un coeur après une attaque.

Ton opinion