Uri: Elle plagie un artiste et devra repasser ses exams
Actualisé

UriElle plagie un artiste et devra repasser ses exams

Une étudiante uranaise a copié le travail d'un artiste espagnol dans le cadre de son travail de fin d'études. Elle a perdu son diplôme et devra payer des frais de justice.

par
duf/dmz
La jeune femme a copié cette toile du peintre espagnol Mario Sánchez Nevado.

La jeune femme a copié cette toile du peintre espagnol Mario Sánchez Nevado.

Mario Sanchez Nevado

Elle croyait avoir sa matu en poche, il n'en est rien. Une étudiante uranaise s'est un peu trop inspirée du travail de l'artiste espagnol Mario Sanchez Nevado, qu'elle a présenté comme travail de fin de d'études de sa formation en arts visuels. Très vite, le conseil de son lycée a repéré le plagiat et a décidé de lui retirer son diplôme.

La demoiselle n'a pas apprécié et fait recours au Tribunal cantonal uranais, qui l'a déboutée, a révélé la «Urner Zeitung». La Cour n'a pas retenu l'argument selon lequel elle n'était plus parvenue à retrouver l'image originale en ligne et n'a donc pas pu la signaler comme source d'inspiration.

Elle doit repasser ses examens

«La similitude entre les deux tableaux est frappante et certaines parties de l'original ont été reprises sans identification», peut-on lire dans le jugement. On peut donc parler de plagiat. Le tribunal reproche aussi à la recourante d'avoir fait des recherches iconographiques sur le Net sans le signaler auparavant à ses professeurs. Par conséquent, elle devra repasser ses examens et payer des frais de justice à hauteur de 2800 francs.

L'étudiante espérait en outre ne devoir refaire que le travail concerné. Mais la Cour a estimé cette sanction trop légère. Il en allait de l'équité envers les autres étudiants et de la réputation de l'école. Son acte est «une violation grave des règles et non une bagatelle», a conclu le tribunal.

Ton opinion