Publié

Grand conseil bâloisElle plaide pour des tampons gratuits, sa collègue voit rouge

Une députée du Grand conseil bâlois a parlé de ses menstruations dans une story Instagram. Pour une de ses collègues, son post est «juste honteux».

par
Lea Lozano/ofu
1 / 4
Twitter
Twitter
Twitter

Les stories Instagram ont la cote. Tandis que certaines passent plus ou moins inaperçues, d’autres, en revanche, suscitent davantage de réactions de la part des internautes. C’est le cas d’une récente publication de Jo Vergeat, députée verte au Grand conseil bâlois. Dans son post, elle explique: «J’ai eu mes règles aujourd’hui. J’étais à l’intérieur du bâtiment administratif et je n’avais rien sur moi. Ça aurait été génial d’avoir des tampons gratuits à disposition, comme le prône Jessica Brandenburger (lire encadré). Ça m’aurait évité le papier toilette dans mon slip.»

Articles hygiéniques gratuits

Jessica Brandenburger (PS) a déposé l’année dernière une motion, demandant la mise à disposition gratuite d’articles hygiéniques pour femmes dans les écoles bâloises. Le Grand conseil a transmis sa motion en novembre dernier au gouvernement. L’UDC s’oppose au texte.

Sa collègue, Gianna Hablützel (UDC), n’a pas tardé à réagir. Selon elle, la publication est «juste honteuse». «J’espère qu’on ne va pas bientôt devoir débattre de la grosse commission de Jo Vergeat au Grand conseil», écrit-elle sur Twitter.

Contactée par «20 Minuten», Jo Vergeat affirme: «Je partage régulièrement mes expériences personnelles sur Instagram. Je trouve important de parler ouvertement des menstruations et de la santé sexuelle, afin que ces sujets ne soient plus tabous.» Interrogée à son tour par nos confrères alémaniques, Gianna Hablützel défend son tweet: «Je ne suis pas prude, mais je trouve vraiment honteux de parler de certains sujets de manière aussi détaillée.» Elle précise que ce ne sont pas les menstruations qui font honte, mais les personnes qui les célèbrent au grand jour.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!