HUG: Elle prétend avoir trois bras et elle dit vrai

Actualisé

HUGElle prétend avoir trois bras et elle dit vrai

Une patiente des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a déclaré posséder un troisième bras après une attaque cérébrale.

Des neurologues se sont penchés sur son cas et ont pu prouver qu'elle disait vrai quand elle décrivait le phénomène.

La femme de 64 ans s'est retrouvée paralysée du côté gauche après un accident cérébral. Peu après l'attaque, elle s'est vue avec un bras supplémentaire à gauche. Ce membre était pâle, couleur lait et transparent, comme le rapporte l'équipe du professeur Asaid Khateb des HUG dans le magasine spécialisé «Annals of Neurology».

Soulager une démangaison

Cette femme n'affirmait pas seulement être capable de voir et de bouger ce membre fantôme. Elle croyait aussi, lorsqu'elle se grattait la tête avec sa main imaginaire, qu'elle parvenait à soulager une démangaison. Elle ne percevait pas ce bras tout le temps, mais seulement lorsqu'elle l'appelait, a relevé M. Khateb.

Le professeur et ses collègues ont examiné la patiente. En utilisant l'imagerie à résonance magnétique, ils ont pu déterminer quelles parties du cerveau étaient activées lors de vrais mouvement et lors de mouvements imaginaires. Les recherches ont ainsi démontré que cette femme ressentait vraiment ce qu'elle décrivait.

Examen poussé

Selon M. Khateb, il s'agit d'un cas extrêmement rare où le patient ne sent pas seulement un membre fantôme, mais le voit et le bouge volontairement. Il s'agit également de la première fois que l'activité cérébrale est mesurée lors d'un contact effectué avec ce bras imaginaire.

La perception de ce bras a disparu quatre mois après l'attaque, a fait savoir le neurologue, sans qu'aucun traitement particulier n'ait été administré à la patiente. «Notre principale souci aura été d'aider cette femme et de lui expliquer que ce phénomène pouvait survenir après une accident cérébral», a déclaré M. Khateb.

L'origine de cette apparition reste un mystère, a poursuivi le chercheur. La perception d'un membre fantôme supplémentaire est un phénomène rare. Selon M. Khateb, la littérature spécialisée décrit neuf cas où le patient ne ressent pas seulement une extrémité imaginaire, mais la voit également.

(ats)

Ton opinion