Haltérophilie: Elle reçoit sa médaille 10 ans après son exploit
Publié

HaltérophilieElle reçoit sa médaille 10 ans après son exploit

La Canadienne Christine Girard a enfin reçu le bronze gagné à Pékin en 2008 et l'or remporté à Londres en 2012.

par
Sport-Center

L'haltérophile canadienne Christine Girard (33 ans) a dû patienter dix ans et six ans avant de recevoir des biens qui lui étaient dus: des médailles olympiques dans la catégorie des 63 kilos.

A Pékin, en 2008, l'Ontarienne avait échoué au pied du podium, à la quatrième place. Mais, en 2016, lorsque certains échantillons ont été réexaminés, il s'était avéré que la Kazakhe Irina Nekrassova n'avait pas obtenu sa médaille d'argent de manière légale. Eh hop, Girard s'est parée de bronze.

À Londres, en 2012, Girard avait initialement décroché le bronze et était devenue la première Canadienne à grimper sur un podium olympique dans sa discipline.

En juin 2016, de nouveaux tests ont révélé des traces de stéroïdes anabolisants chez la médaillée d'or, la Kazakhe Maya Maneza. Voilà Girard en argent. En avril 2017, c'était au tour de la médaillée d'argent, la Russe Svetlana Tsarakueva d'être épinglée pour usage de substances interdites. Voilà Girard en or.

«C'est une victoire pour notre pays, nos valeurs et le sport. Ça va au-delà de ma propre personne, a raconté l'athlète au Journal de Montréal lors d'une cérémonie de remise des médailles organisée au Centre national des arts à Ottawa. Mon nom est associé à cette belle histoire, mais ça signifie que n'importe qui doit continuer de rêver et de croire en ses espoirs.»

Ton opinion