États-Unis: Elle répond à un appel d’urgence, c’est sa propre fille au bout du fil

Publié

États-UnisElle répond à un appel d’urgence, c’est sa propre fille au bout du fil

Une opératrice des urgences s’est efforcée de gérer ses émotions quand elle a réalisé que la victime d’un braquage qui appelait à l’aide était son propre enfant.

Tenia estime que sa maman lui a sauvé la vie.

Tenia estime que sa maman lui a sauvé la vie.

YouTube

Tenia Hill était en train de travailler dans un McDonald’s de La Nouvelle-Orléans (Louisiane) quand une femme armée a fait irruption dans le restaurant, le 17 octobre. La braqueuse a forcé la jeune fille de 16 ans et ses collègues à entrer dans la chambre froide. Terrifiée, l’adolescente a sorti son téléphone et appelé les forces de l’ordre. Elle est alors tombée sur une voix on ne peut plus familière: celle de sa propre mère. En effet, Teri Clark travaille comme opératrice depuis 24 ans.

Comme on peut l’entendre dans l’enregistrement de leur conversation, mère et fille se sont efforcées de rester calmes tout au long de leur échange. «Elle a un masque. Il y a quelqu’un à l’extérieur et elle nous a fait entrer dans la chambre froide, maman, s’il te plaît», explique l’adolescente. «Tu es dans la chambre froide?», s’alarme alors sa maman. «Pendant l’appel, des larmes coulaient le long de mon visage, mais j’essayais de faire mon boulot», raconte Teri à la presse locale.

L’Américaine a alerté la police de La Nouvelle-Orléans, qui est entrée en action et secouru les employés. Les deux malfrats n’ont, eux, pas encore été arrêtés. Tenia confie avoir vécu le moment le plus terrifiant de sa vie: «Je n’aurais jamais imaginé être victime d’un vol lors de mon premier job, et encore moins à main armée», témoigne l’adolescente. «Je ne voulais pas que ma mère doive enterrer son plus jeune enfant. J’aurais pu perdre la vie, mais elle m’a sauvée», ajoute-t-elle.

Le chef de Teri a publié un communiqué rendant hommage au professionnalisme de son employée. «Elle est un exemple brillant de ce que font chaque jour nos héros du 911 à La Nouvelle-Orléans et dans tout le pays», s’est émerveillé Tyrell Morris.

(joc)

Ton opinion

2 commentaires