Actualisé 07.08.2018 à 18:17

Paris

Elle résiste à ses avances, il revient et la frappe

Le tabassage filmé d'une étudiante en architecture, mardi en plein Paris, montre de manière brutale que la problématique du harcèlement de rue est loin d'être réglée.

de
Etonam Ahianyo

L'agression d'une étudiante dans les rues de Paris met la toile en ébullition. Les faits remontent au 24 juillet dernier. Peu après 18h30, Marie, 22 ans, croise sur le chemin du retour à son domicile un jeune d'une trentaine d'années. Ce dernier lui adresse des remarques désobligeantes et des grognements qui ne sont pas du goût de l'étudiante en architecture, rapportent nos confrères du Parisien.

Devant l'obstination du jeune homme, Marie lui demande de fermer sa «gueule». Contre toute attente, le «Don Juan», s'irrite, saisit un cendrier sur la table d'un bar qui fait l'angle de la rue parisienne Burnouf et le lance sur l'étudiante.

«J'étais prête à me battre»

Loin de se laisser faire, Marie réplique en poussant un juron. La réponse du harceleur ne s'est pas fait attendre: l'homme assène un violent coup au visage de sa victime, sous le regard médusé des personnes attablées au bar. «Vu son comportement, je savais qu'il allait me mettre un coup. Il était enragé » raconte la jeune dame au Parisien. «J'étais prête à me battre.»

L'agresseur a quitté les lieux sans être inquiété. Quand à Marie, elle a pu compter sur le soutien du patron du bar qui a mis à sa disposition les images de vidéosurveillance afin qu'elle puisse porter plainte.

L'affaire aura sans doute des rebondissements, mais en attendant, elle remet sur le devant de la scène la problématique des agressions de rue et n'en finit pas d'émouvoir la toile.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!