France: Elle se découvre morte dans une vitrine
Publié

FranceElle se découvre morte dans une vitrine

Une Franco-Américaine qui se promenait dans les rues de Paris a aperçu sa propre photo dans un établissement de pompes-funèbres.

Source: capture d'écran blog rue89

Source: capture d'écran blog rue89

«Sur le coup, je me suis demandé si je n'aurais pas préféré voir circuler sur Internet des photos de moi à poil. Au moins, j'aurais été vivante», raconte Hélène Crié-Wiesner sur son blog «American Mirror», hébergé sur Rue89.

A travers la vitrine de l'établissement de pompes-funèbres, l'inscription indique : «Brigitte Martin, 1959-2009». Si le prénom, le nom et les dates ont été inventés, la photo, elle, est bel et bien celle de la journaliste franco-américaine, qui revient sur sa réaction au moment où elle et une de ses amies ont découvert le cliché dans un plexiglas.

«Je ne respire plus, tout à coup. Les yeux de ma copine font la navette entre la vitrine et moi, écrit-elle. Se voir morte et enterrée en 2009, même sous un faux nom, ça fait un choc». Le fournisseur des pompes-funèbres a récupéré l'image sur Internet pour ne pas devoir payer des droits d'utilisation. «On a cherché une photo avec un visage sympathique, sans savoir si cette photo était libre de droit», explique le gérant sur 20minutes.fr. (20 minutes)

Ton opinion