Actualisé 29.06.2020 à 14:33

Berne

Elle se fait dépouiller de 100’000 francs avant de les balancer

Deux faux policiers ont été arrêtés mercredi par la police cantonale bernoise après avoir persuadé une femme de leur donner son argent pour le mettre en sécurité.

Les criminels ont réussi à la convaincre trois fois de retirer de l'argent et le déposer dans une boîte à lait. La victime a versé au total plus de 100'000 francs. (Image d’illustration)

Les criminels ont réussi à la convaincre trois fois de retirer de l'argent et le déposer dans une boîte à lait. La victime a versé au total plus de 100'000 francs. (Image d’illustration)

Deux faux policiers ont été arrêtés mercredi par la police cantonale bernoise et placés en détention. Ils ont réussi à convaincre une femme que son argent n'était plus en sécurité. La victime s'est fait dépouiller de plus de 100'000 francs, avant de contacter la police.

Mise sous pression

Une femme a été appelée le 18 juin par un homme parlant le suisse allemand et se faisant passer pour un policier. Ce faux agent lui a dit que son argent n'était plus en sécurité car ses coordonnées bancaires avaient été retrouvées lors de cambriolages. D'autres personnes se faisant passer pour des policiers ou des membres du Ministère public l'ont également contactée et l'ont mise sous pression, a indiqué lundi la police bernoise.

Méfiante après le 3ème appel

Les criminels ont réussi à la convaincre trois fois de retirer de l'argent et le déposer dans une boîte à lait. La victime a versé au total plus de 100'000 francs. Après le troisième appel, la femme est devenue méfiante et a informé la police qui a réussi à appréhender deux malfrats, venus chercher 60'000 francs supplémentaires, réclamés lors d'un quatrième appel.

Les deux faux policiers, âgés de 22 ans et placés en détention, devront répondre de leurs actes devant la justice. L'enquête se poursuit.

Une pratique aussi répandue à Zurich

En mai dernier, la police zurichoise a interpellé deux hommes, lundi à Zollikon. Les prévenus étaient soupçonnés de pratiquer l’arnaque aux «faux flics», de plus en plus répandue dans le canton.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!