États-Unis - Elle tue son amie avec des gouttes pour les yeux et fait croire à un suicide
Publié

États-UnisElle tue son amie avec des gouttes pour les yeux et fait croire à un suicide

Une Américaine s’est débarrassée d’une de ses proches après l’avoir escroquée de plus de 290’000 dollars. Elle a presque réussi à berner les enquêteurs.

Une Américaine de 37 ans sera prochainement jugée pour le meurtre de son amie, qu’elle avait presque réussi à faire passer pour un suicide. Les faits remontent à 2018 à Pewaukee (Wisconsin). Le 3 octobre, Jessy Kurczewski appelle la police pour signaler que son amie est «inconsciente» et qu’elle «ne respire pas». Sur place, les forces de l’ordre retrouvent la victime allongée sur un divan, une grande quantité de médicaments écrasés sur sa poitrine. À sa gauche se trouve une assiette contenant les mêmes substances broyées. À l’époque des faits, la police suspecte une overdose.

L’affaire prend une tournure étrange en janvier 2019, quand les autorités apprennent que la femme a succombé à une dose létale de chlorhydrate de tétryzoline, l’ingrédient principal des gouttes pour les yeux. Une enquête pour meurtre est alors ouverte et Jessy Kurczewski est arrêtée au mois de juillet, après une perquisition menée à son domicile. Interrogée sur les résultats des tests toxicologiques de son amie, la suspecte explique que cette dernière faisait une grande consommation de gouttes pour les yeux et qu’il y avait «des bouteilles et des boîtes partout dans la résidence», selon des documents judiciaires.

La trentenaire explique ensuite que sa copine était suicidaire et qu’elle avait déjà tenté de mettre fin à ses jours en mélangeant des gouttes ophtalmiques avec de la vodka, explique le «Washington Post». Puis la suspecte change de version, admettant avoir donné à la victime une bouteille d’eau mélangée avec six flacons de gouttes pour les yeux pour la soulager. Les enquêteurs découvrent par ailleurs que Jessy Kurczewski a transféré plus de 100’000 dollars du compte de son amie vers le sien. Il s’avère finalement que la trentenaire a escroqué sa victime de plus de 290’000 dollars et a pris le contrôle de son patrimoine.

Incarcérée depuis près de deux ans, l’Américaine a été inculpée pour meurtre au premier degré et vol. Son audience préliminaire est agendée au 25 juin.

(joc)

Ton opinion