«Elle va mourir»

Actualisé

«Elle va mourir»

Lorenzo Delloye, le fils d'Ingrid Betancourt, a lancé un nouveau cri d'alarme pour obtenir la libération de sa mère dans une vidéo mise en ligne vendredi sur internet.

Selon lui, celle qui est otage de la guérilla colombienne des FARC depuis six ans a «peu de temps» et «va mourir».

Plongé dans la pénombre, le visage faiblement éclairé, le jeune homme de 19 ans adresse un appel pressant dans ce message mis en ligne sur un site de soutien à sa mère (www.agirpouringrid.com): «Elle va mourir, elle a une hépatite B qui est récurrente. Elle a peu de temps».

«Maman, je sais que tu as peu de temps mais je te demande de tenir le coup le plus longtemps possible car on va te sortir de là, toi et tous les otages», dit par ailleurs à sa mère Lorenzo, qui avait 13 ans quand elle a été enlevée en février 2002.

«La vérité va finir par triompher et tu vas finir libre», assure le fils de l'ancienne candidate écologiste à la présidentielle en Colombie. «Il est temps que le gouvernement colombien et les FARC fassent ce geste de grandeur», ajoute-t-il.

«Je vous en prie»

Il s'adresse également au président colombien Alvaro Uribe: «Je vous demande de montrer que vous avez encore un reste d'humanité».

Lorenzo Delloye interpelle aussi Manuel Marulanda, le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, et le président vénézuélien Hugo Chavez. A ce dernier, il demande: «Je vous en prie, essayez d'oublier le conflit que vous avez avec la Colombie. Les FARC vous écoutent».

Le fils d'Ingrid Betancourt sollicite enfin du chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy «un dernier effort». S'adressant à tous, il conclut: «On n'a pas le droit de perdre ce combat. Alors un dernier effort, s'il vous plaît, un dernier effort. On va réussir», assure-t-il.

(ats)

Ton opinion