Halloween tragique: Elles meurent piétinées par la foule à Madrid
Actualisé

Halloween tragiqueElles meurent piétinées par la foule à Madrid

Trois jeunes femmes sont mortes dans la nuit de mercredi à jeudi dans une bousculade de masse lors d'une fête d'Halloween dans la capitale espagnole.

La fête a attiré des milliers de personnes, comme le montre cette photo postée sur le réseau social Twitter.

La fête a attiré des milliers de personnes, comme le montre cette photo postée sur le réseau social Twitter.

La fête de Halloween a tourné à la tragédie jeudi en Espagne. Trois jeunes filles de 18 à 25 ans sont mortes piétinées et deux autres ont été grièvement blessées dans une bousculade géante survenue dans un stade de Madrid transformé en salle des fêtes.

La bousculade meurtrière, qui semble avoir été déclenchée par un feu de bengale, est survenue vers quatre heures du matin dans la «Madrid Arena», un stade couvert de 10'000 places. Elle avait été aménagée spécialement pour accueillir cette fête de Halloween géante, sur le thème de la terreur.

Des témoins ont décrit des scènes de panique, des issues bouchées, des gens écrasés ou piétinés dans des couloirs ou des escaliers, des vigiles impuissants à évacuer la foule. La police a été alertée dans la nuit «par des appels les prévenant qu'une bousculade venait de se produire» dans le stade, a raconté une porte- parole.

«Trois jeunes filles de 18 à 25 ans sont mortes piétinées» par la foule et deux autres ont été blessées, semble-t-il grièvement, a-t- elle ajouté. Selon la police, «la bousculade meurtrière semble avoir été provoquée par un feu de bengale lancé par quelqu'un dans l'enceinte du stade».

«Bouchon humain»

La police arrivée sur place a immédiatement fait évacuer les lieux, et l'opération s'est achevée vers 7 heures du matin. «Nous sommes en ce moment même en train de recueillir des témoignages», a encore indiqué la porte-parole.

«Il y avait un bouchon humain qui bloquait l'unique sortie du stade, les autres issues étaient fermées hermétiquement pour que personne ne puisse les utiliser», a raconté une jeune fille prénommée Sandra, interrogée par la radio Cadena Ser. «Les gens pleuraient, étaient écrasés, il y avait une jeune fille sans connaissance, un serveur l'a hissée sur le bar pour essayer de la ranimer», a-t-elle encore témoigné.

Jeudi matin, les policiers arrivés à bord de voitures et de fourgons avaient bloqué les accès au stade et commençaient à inspecter les lieux pour les besoins de l'enquête.

Foule trop nombreuse?

Fernando Prados, médecin chef de garde aux urgences de Madrid, s'est rendu sur les lieux aussitôt après la tragédie. «Nous avons reçu un appel vers quatre heures du matin, racontant que plusieurs jeunes filles étaient sans connaissance. Quand nous sommes arrivés, il y avait cinq jeunes filles en arrêt respiratoire», a-t-il raconté à la presse.

«Nous avons réussi à réanimer trois d'entre elles», mais l'une d'elles est morte sur le chemin de l'hôpital, a ajouté le médecin. Les deux autres jeunes filles présentent «un pronostic très grave», a affirmé le docteur Prados.

La bousculade semble s'être produite, selon un témoin, dans un couloir du stade où des milliers de jeunes, pour beaucoup déguisés sur le thème de la terreur, dansaient au son d'une musique électronique pour la fête d'Halloween. Au moins cinq personnes ont été renversées par la foule.

Selon un autre encore, il est possible que le stade ait accueilli à ce moment là une foule trop nombreuse. «On nous a dit qu'il y avait trop de gens, que la capacité d'accueil était dépassée», a-t- il dit. (ats/afp)

Ton opinion