Canada: Elles réclament le droit de circuler seins nus
Actualisé

CanadaElles réclament le droit de circuler seins nus

En Ontario, la loi autorise de se promener torse nu. Pourtant, trois soeurs ont été interpellées topless et priées de se rhabiller. Une manifestation a dénoncé, samedi, la situation.

Quelques centaines de personnes ont manifesté samedi à Waterloo, dans l'est du Canada) pour défendre le droit des femmes de se promener seins nus en public, comme la législation de la province de l'Ontario le permet.

L'appel à manifester avait été lancé par trois soeurs, Tameera, Nadia et Alysha Mohamed, qui avaient retiré leur T-shirt pour avoir moins chaud, lors d'une balade à vélo dans le centre-ville de Kitchener, selon les médias locaux.

Elles avaient alors été arrêtées par la police, au motif d'un contrôle technique de leur vélo. L'agent les avait également conviées à se vêtir, a raconté Alysha Mohamed, sur son compte Twitter.

Gros buzz sur les réseaux sociaux

Chanteuse deux fois nominées aux trophées annuels de la musique au Canada, la jeune femme, de son nom de scène Alysha Brilla, a immédiatement déposé plainte avec ses deux soeurs auprès de la police régionale de Waterloo.

Cette affaire a enflammé les réseaux sociaux, sous l'orchestration des trois jeunes femmes, avec un appel lancé à manifester pour défendre «le droit des femmes à être seins nus en public», selon la page Facebook de l'événement «Nues avec nous» («Bare with us»).

«Manifestation pacifique, respectueuse et sécuritaire à Waterloo», a écrit samedi Mike Haffner, un des responsables de la police de Waterloo, sur son compte Twitter.

«La nudité n'a rien de sexuel»

Les manifestants, en majorité des femmes, ont pour la plupart défilé poitrine nue en réclamant le respect de la loi. «Ce sont des seins pas des bombes, détendez-vous» ou «la nudité n'a rien de sexuel» sont quelques-uns des slogans figurant sur des pancartes durant la manifestation et postés sur les réseaux sociaux.

Un incident comparable s'était produit en juin lorsqu'un employé d'une piscine de Guelph, autre localité située en Ontario, avait ordonné à une fillette de 8 ans de se couvrir, alors qu'elle ne portait que le bas de son maillot de bain.

(afp)

Ton opinion