Concert: Elton John a interprété ses classiques

Actualisé

ConcertElton John a interprété ses classiques

Le chanteur britannique Elton John a interprété dans la nuit de samedi à dimanche ses grands classiques dans les ruines mayas de Chichen Itza, au Mexique.

Elton John s'est produit devant 6000 personnes, au Mexique.

Elton John s'est produit devant 6000 personnes, au Mexique.

Les quelque 6000 spectateurs, qui avaient payé leur place de 80 à 800 dollars, ont pu profiter des chansons d'Elton John dans le cadre imposant de la pyramide préhispanique de Kukulcan.

Pendant l'heure et demie du spectacle, baptisé «Concert de la nuit du soleil», Elton John, accompagné de sa troupe, a interprété au piano ses grands succès comme «Sacrifice», «Tiny Dancer» ou «Rocket man».

Après une courte pause, Elton John a conclu son concert sous les acclamations en interprétant le thème du film «The Circle of Life».

La vedette devait quitter le Mexique quelques heures après le spectacle. Depuis son arrivée samedi soir sur un vol privé en provenance de Londres, Elton John a été entouré par des centaines de policiers et de militaires tandis que des barrages empêchaient l'accès au site archéologique où devait avoir lieu le spectacle.

L'Etat du Yucatan, où se trouve Chichen Itza, est pourtant considéré comme l'un des plus sûrs du Mexique, un pays où le trafic de la droque a fait des milliers de morts dans les régions du nord notamment.

Elton John est la quatrième vedette internationale à se produire à Chichen Itza, un site classé patrimoine de l'humanité par l'Unesco, après l'Italien Luciano Pavarotti (1997), l'Espagnol Placido Domingo (2008) et la soprano britannique Sarah Brightman (2009).

L'événement a suscité la colère des Mayas qui y voient une atteinte à la mémoire de leurs ancêtres et un danger pour le site. Il a également donné lieu à des protestations officielles de la part d'une quarantaine de chercheurs de l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire (INAH) chargés de la conservation des sites archéologiques du pays. Ils accusent les responsables du gouvernement du Yucatan de mettre en danger un site fragile.

Mais pour l'organisateur du concert comme pour le gouvernement du Yucatan ces concerts constituent un moyen d'assurer la promotion du site désigné parmi les sept nouvelles merveilles du monde lors d'un concours controversé en 2007.

Le gouvernement du Yucatan a d'ailleurs annoncé le rachat à des particuliers des terrains où se trouvent les ruines et la tenue à une date encore indéterminée d'un concert de l'ancien Beatle Paul McCartney. (afp)

Ton opinion