Yverdon-les-Bains (VD) - Elu condamné pour n’avoir pas respecté sa quarantaine

Publié

Yverdon-les-Bains (VD)Elu condamné pour n’avoir pas respecté sa quarantaine

Ruben Ramchurn vient d’écoper d’une amende de 3000 francs pour avoir pris part à la campagne en vue des élections communales, alors qu’il était cas contact Covid. Il a contesté et ira défendre sa cause devant un tribunal.

Ruben Ramchurn, président de l’UDC Yverdon, est sûr qu’il fait l’objet d’une cabale politique.

Ruben Ramchurn, président de l’UDC Yverdon, est sûr qu’il fait l’objet d’une cabale politique.

Archives / 24heures / Patrick Martin

L’homme est connu pour son sens du spectacle: le président de la section UDC d’Yverdon-les-Bains (VD) s’était par exemple illustré en janvier 2019 pour avoir organisé un barbecue géant à Lausanne, en marge du salon agricole Swiss Expo, à quelques dizaines de mètres d’une manifestation organisée par des militants antispécistes. Pour cette action, Ruben Ramchurn avait du reste été recadré par le Bureau du Conseil communal yverdonnois, où il siège. Mais le trublion n’a pas pour autant changé de ton et il a notamment milité bruyamment contre les mesures sanitaires liées au Covid-19. Est-ce que ça a fini par déranger certains de ses adversaires? C’est en tout cas ce qu’affirme l’élu, alors qu’il vient d’être condamné pour n’avoir pas respecté sa quarantaine, en février dernier, rapporte blick.ch. Et il l’a fait au vu de tous, puisqu’il était dans les rues de sa ville et faisait campagne pour les élections communales.

Ruben Ramchurn en est persuadé: cette affaire est une cabale politique. Il affirme même que des rumeurs le disaient frappé d’une quarantaine avant même qu’il soit averti qu’il devait s’y tenir, en tant que cas contact. Le préfet, lui, a aligné les faits qui étaient reprochés à l’UDC – quarantaine non respectée, organisation d’une manifestation non-autorisée, manquement à l’obligation de porter le masque, diffusion de musique sur la voie publique – et l’a condamné à une amende de 3000 francs. Ruben Ramchurn ayant fait opposition, l’affaire sera portée devant le Tribunal du Nord vaudois, en novembre prochain.

(jfz)

Ton opinion