La Chaux-de-Fonds (NE): Elue priée de ne pas venir à une sauterie de l'hôpital

Actualisé

La Chaux-de-Fonds (NE)Elue priée de ne pas venir à une sauterie de l'hôpital

Pour la direction d'HNE, l'inauguration d'un sapin de Noël devrait se faire sans la conseillère communale chargée de la santé, Katia Babey. La Ville exige des excuses.

par
frb

Les fêtes de Noël sont souvent l'occasion de se réunir et d'oublier pour un temps les divergences. A l'Hôpital neuchâtelois, il y a des divergences qu'on a de la peine à surmonter. Ainsi, le directeur général, Philippe Bolla, a indiqué à la conseillère communale chaux-de-fonnière Katia Babey qu'elle n'était pas la bienvenue à l'inauguration d'un sapin de Noël à l'Hôpital de La Chaux-de-Fonds (NE), vendredi prochain. Qu'elle soit directrice du dicastère de la santé n'y change rien, pas plus que le fait qu'elle avait été invitée par des associations de bienfaisance pour y représenter la Ville et y prononcer un discours.

Les autorités communales dénoncent fermement l'attitude d'HNE, lundi matin. Elles rappellent que «toute personne, quelle qu'elle soit, doit préserver, à l'égard des institutions et des magistrats en place, le respect qui est le fondement de la démocratie et le garant de son sain fonctionnement, où l'ostracisme n'a pas sa place». Elles ont informé le Conseil d'Etat de la situation et exigent en outre des excuses de la part d'HNE.

Depuis plusieurs mois, la ville de La Chaux-de-Fonds défend des positions qui divergent du choix de politique hospitalière proposé par le Canton. A plusieurs occasions, la commune a martelé que le Haut du canton avait besoin d'un pôle hospitalier moderne, aux heures d'ouverture larges, notamment pour les urgences vitales. La semaine dernière, Katia Babey avait même déclaré dans la presse que «les fossoyeurs de l'hôpital du Haut étaient à nos portes». De leur côté, l'Etat et l'Hôpital neuchâtelois cherchent à sortir l'établissement hospitalier du gouffre financier en rationalisant certains coûts.

Ton opinion