Prilly (VD): Elus «outrés» par l'incendie de la place de jeux

Actualisé

Prilly (VD)Elus «outrés» par l'incendie de la place de jeux

La Municipalité exprime toute sa colère après que des personnes malintentionnées ont bouté le feu à une nouvelle place de jeux, dans la nuit de samedi à dimanche, sur la route de Cossonay.

par
cge

Dans un communiqué émis lundi, les autorités expliquent qu'une catastrophe plus grande a pu être évitée grâce notamment à l'intervention des pompiers. Le brasier qui s'est déclenché aurait pu toucher autrement le château et l'ensemble du complexe administratif, précisent-elles.

La Municipalité ajoute qu'elle ne laissera pas le territoire communal devenir «un lieu de non-droit». Elle mettra tout en oeuvre pour que les 90% de la population qui vivent sereinement à Prilly ne soient pas pénalisés et insécurisés par «ces 10% de délinquants qui ne respectent plus rien».

La Ville se dit enfin «outrée, fâchée et triste» de voir ce lieu de rencontre, d'apprentissage et de convivialité réduit à néant par «ces actes inqualifiables». Elle ne veut pas baisser les bras et reconstruira cette place qui est devenue «par son succès, un lieu incontournable de la vie sociale de la commune».

Mineurs interpellés sur les lieux

Après l'incendie, qui s'est déclaré dimanche vers minuit et quart, deux témoins ont rapporté à «20 minutes» qu'ils avaient vu la police procéder à des arrestations à proximité du sinistre. Porte-parole de la police cantonale vaudoise, Jean-Christophe Sauterel précisait dimanche que des mineurs avaient été interpellés sur les lieux et qu'il appartenait désormais aux inspecteurs de la sûreté de déterminer s'ils étaient en lien avec l'incendie.

Dimanche toujours, vers 6h20, un cabanon s'est également embrasé dans les jardins familiaux de Prilly, en dessous de l'hôpital de Cery. «A ce stade de l'enquête, nous privilégions la cause accidentelle», a indiqué Jean-Christophe Sauterel.

(cge/ats)

Ton opinion