Actualisé 28.06.2020 à 08:42

Céligny (GE)

Embardée mortelle d'un scootériste le mois dernier

Un Suisse de 20 ans a été grièvement blessé dans un accident survenu fin mai. Il est décédé à l’hôpital.

L’accident a eu lieu à cette intersection. Google Street View

L’accident a eu lieu à cette intersection. Google Street View

Dimanche 31 mai vers 3h40, un scootériste a été grièvement blessé sur la route de Crans, à l'intersection avec la route de Crassier (commune de Céligny). A la suite d’un bug informatique, l’information est parvenue deux fois à «20minutes».

Venant de la route de Céligny, le jeune Suisse de 20 ans circulait sur la route de Crans, en direction de la route des Coudres. A l'intersection avec la route de Crassier, cet usage est parti en embardée, pour finir sa course contre un panneau de signalisation. Il a été héliporté par la REGA au HUG dans un état grave, mais a succombé à ses blessures en fin de matinée. Il s'agit de la quatrième victime sur les routes genevoises en 2020, annonçait le canton fin mai dans un communiqué.

(comm.)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
19 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

luku

29.06.2020 à 05:54

j'adore les gens qui se permettent d'expliquer ce qui s'est passé sans bien sûr n'en avoir aucune idée (vu qu'ils n'étaient pas sur place au moment des faits). Je me souviens d'un accident de voiture sur la route de Chancy où le même genre de commentaires ont été écrit alors qu'en fait le conducteur (25 ans, aucun alcool ou drogue) avait fait un malaise cardiaque avant l'accident, d'après l'autopsie il était même mort avant le choc.......

Stan

28.06.2020 à 11:00

Vu la façon dont les scooteristes et surtout les cyclistes se comportent sur la route au bout du lac, 4 morts depuis le début de l'année, c'est bien peu.... condoleances à la famille quand même, il ne serait pas fautif à priori.

Hamilton

28.06.2020 à 09:40

Quand les municipaux et policiers cantonaux feront autre chose que bronzer et exposer leur gras piqué aux hormones peut être que les chauffards en 2-4 roues se calmeront , mais pour le moment ils sont toujours confinés dans les postes climatisés , toutes les excuses possibles pour pas travailler et faire leur boulot.Faudrait leur mettre des balises GPS à ces fainéants . ps: courage et merci à la faible minorité qui travaillent vraiment dehors .