Suisse: Emmi améliore son bénéfice net
Actualisé

SuisseEmmi améliore son bénéfice net

Le numéro un des produits laitiers en Suisse a réussi à dépasser l'envolée du franc au cours du 1er semestre.

Emmi a réussi à contenir les effets de la force du franc au cours du premier semestre. Malgré des ventes en recul, le numéro un des produits laitiers en Suisse a amélioré son bénéfice net de 3% comparé à la même période de 2014.

Le résultat corrigé s'est inscrit à 46,6 millions de francs. Le bénéfice opérationnel (EBIT) a lui progressé de 14,3% à 84,9 millions de francs, a indiqué mardi le groupe lucernois.

Les mesures de lutte contre la faiblesse de l'euro et le rendement des divisions Europe et Amérique ont contribué à l'amélioration du bénéfice, estime la direction d'Emmi dans le communiqué. Elle affirme avoir dépassé ses objectifs de rendement et ses attentes.

Les analystes ont aussi salué l'évolution des bénéfices. Dès l'ouverture, l'action Emmi s'est envolée, gagnant encore 6,6% en fin de matinée à 342,50 francs, dans un marché global (SPI) stagnant.

Ventes en recul

Les ventes semestrielles ont quant à elles été conformes aux attentes des experts, bien qu'elles aient baissé de 3,8% sur un an, à 1,56 milliard de francs. En termes organiques, le chiffre d'affaires ne s'est toutefois contracté que de 1,7%, relève le groupe.

La division suisse, principal vecteur des revenus d'Emmi, a vu ses ventes se contracter de 3%, à 874,2 millions de francs, en raison notamment du tourisme d'achat. Tous les secteurs stratégiques sont en recul: les produits laitiers ont subi la baisse du prix du lait et les fromages la hausse des importations.

La division Amériques a enregistré une baisse de 5,1% de ses ventes, à 387,3 millions de francs. Hors effets de change et acquisitions, les revenus progressent toutefois de 3%. L'Europe a généré 230,8 millions de francs, soit un recul de 1,3%. La région a cependant mieux supporté que prévu la faiblesse de l'euro, selon le communiqué.

Les activités «Global Trade» sont restées stables avec des recettes de 70,6 millions de francs. Ce secteur d'activité comprend notamment les ventes directes depuis la Suisse à des clients présents sur les marchés internationaux dans lesquels Emmi ne possède ni société propre, ni participation. Il concerne principalement l'Asie, l'Europe de l'Est et l'Amérique du Sud.

Prévisions à la hausse

Le groupe s'attend à un renforcement des effets négatifs de la force du franc au second semestre. L'objectif reste de maintenir le recul des ventes en Suisse à un niveau raisonnable. Pour l'ensemble de l'année, Emmi continue de prévoir un repli du chiffre d'affaires global de 2 à 3% en termes organiques.

L'EBIT devrait atteindre entre 170 et 180 millions de francs. Jusqu'ici, le groupe tablait sur une fourchette entre 150 et 160 millions de francs. (ats)

Ton opinion