Genève: Employé de l’ONU rançonné: trio de maîtres chanteurs arrêté

Publié

GenèveEmployé de l’ONU rançonné: trio de maîtres chanteurs arrêté

La police genevoise a interpellé deux personnes mercredi, en lien avec une tentative de chantage d’un fonctionnaire onusien. Une troisième arrestation a eu lieu au Brésil.

par
leo
La victime est employée aux Nations Unies à Genève.

La victime est employée aux Nations Unies à Genève.

KEYSTONE/Martial Trezzini

Trois personnes ont été arrêtées mercredi dans le cadre d’une opération coordonnée entre autorités suisses et brésiliennes. Elles sont soupçonnées d’avoir voulu faire chanter un fonctionnaire brésilien travaillant à l’ONU. Le Ministère public genevois «confirme l'arrestation par la police cantonale genevoise de deux personnes à Genève, le 2 décembre 2020. Et ce, dans le cadre d'une tentative d'extorsion à l'encontre d'un fonctionnaire brésilien à l'ONU. En parallèle, une troisième arrestation a eu lieu au Brésil. Ce dossier est instruit par la Procureure Elodie Abrar.»

Près d’un demi-million exigé

Les personnes interpellées auraient tenté, en vain, d’extorquer 450’000 francs à ce ressortissant franco-brésilien domicilié à Genève, a précisé à l’ats un porte-parole de la police fédérale suisse (fedpol). Selon la presse brésilienne, les suspects auraient exigé ce montant pour ne pas publier d’images prétendument compromettantes. La victime travaillerait depuis quatre ans au département informatique de l’ONU. Les médias brésiliens évoquent des menaces de mort qui se seraient étendues aux membres de la famille de la victime, en Suisse et au Brésil. Le commanditaire présumé, qui vit à Ribeirão Preto dans l’Etat de São Paulo, aurait été interpellé chez sa mère à Londrina, dans l’Etat du Paraná. Un revolver, un ordinateur portable, ainsi qu’un téléphone portable auraient été saisis. D’après nos informations, ses deux complices présumés ont été arrêtés à Genève, alors qu’ils venaient récupérer la rançon.

Ton opinion