Genève: Employé voleur de viande réintégré par les HUG
Actualisé

GenèveEmployé voleur de viande réintégré par les HUG

L'hôpital genevois n'a pas respecté la procédure dans le cadre du licenciement en 2014 d'un salarié accusé d'avoir volé des escalopes de dindes et autres victuailles.

par
jcu

Accusé d'avoir volé de la nourriture, un employé des HUG a vu son licenciement annulé. La Cour de justice genevoise a en effet constaté que la décision avait été prise en septembre dernier par le bureau du conseil d'administration de l'hôpital et non par le conseil d'administration dans son ensemble, rapporte la «Tribune de Genève». Les HUG ont donc contrevenu à la procédure prévue par la loi.

En mars 2014, l'homme se serait fait surprendre dans les couloirs par des agents de sécurité privée. Il aurait emporté, avec l'aide d'un complice, 10 escalopes de dinde, 3,4 kg de raviolis, un sac de pain, 80 pots de confiture et 20 jus de poire. Celui qui est donc toujours officiellement employé des HUG reste malgré tout suspendu. Le conseil d'administration prendra une décision lors d'une prochaine séance.

Ton opinion