Bâle: Empoignée par un videur, elle perd connaissance
Actualisé

BâleEmpoignée par un videur, elle perd connaissance

Deux employés d'une disco bâloise ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à samedi pour avoir blessé un jeune couple après une dispute. Une enquête a été ouverte contre eux.

par
cs/ofu/ats
Ce n'est pas la première fois qu'une dispute éclate devant le Fame.

Ce n'est pas la première fois qu'une dispute éclate devant le Fame.

photo: Kein Anbieter/cs

La police cantonale de Bâle a été alertée, samedi vers 4h30 du matin, pour une altercation devant le club Fame. Selon le Ministère public, un fêtard de 21 ans a été frappé et jeté à terre par deux videurs après une dispute. Lorsque sa petite amie du même âge a voulu intervenir, un des agents l'a empoignée au cou et l'a tirée vers l'extérieur. Inconsciente, la jeune femme est restée couchée par terre.

Rapidement sur place, les secours ont emmené le couple à l'hôpital. Les deux jeunes ont pu rentrer chez eux dimanche. Quant aux deux employés du Fame, des Allemands de 29 et de 40 ans, ils ont été arrêtés, puis relâchés. Le commissaire Peter Gill précise néanmoins qu'une enquête a été ouverte à leur endroit. Comme le déroulement exact des faits n'est pas encore connu, les autorités ont lancé un appel à témoins. «Les personnes qui étaient dans le club et qui ont assisté à la scène sont priées de s'annoncer auprès du Ministère public ou de la police», explique Peter Gill.

Un jeune de 19 ans blessé au couteau

La police doit intervenir régulièrement pour des altercations devant cette disco. En début d'année, les forces de l'ordre avaient été alertées deux fois durant la même nuit pour des bastons qui avaient éclaté devant le Fame. Plusieurs personnes avaient été interpellées. Un jeune homme de 19 ans avait été blessé avec un couteau.

En 2012, plusieurs videurs, des employés ainsi que des habitués du club s'étaient retrouvés devant la justice. Ils étaient accusés d'avoir violemment agressé plusieurs fêtards.

Deux ans plus tôt, soit en 2010, deux étudiants avaient été grièvement blessés par six videurs. Les victimes s'étaient retrouvées entre la vie et la mort. Au total, neuf personnes avaient été condamnées dans cette affaire.

Les tentatives de nos collègues de «20 Minuten» pour contacter le patron du Fame sont restées vaines.

Ton opinion