Actualisé

Empoisonnement au polonium: 15 Suisses suivis

Quinze Suisses ayant séjourné à Londres au moment où l'ex-agent russe Alexandre Litwinenko a été empoisonné au polonium 210 ont fait l'objet d'un suivi à titre préventif.

Les résultats des tests d'urine concernant trois personnes ne sont pas encore connus.

Interrogé vendredi par l'ATS, Werner Zeller, responsable de la division radioprotection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a indiqué que tout danger avait été écarté d'entrée pour six personnes. Des tests d'urine ont été pratiqués pour neuf autres personnes.

Six tests se sont révélés négatifs. Ils n'ont pas enregistré d'augmentation par rapport au taux de polonium naturellement présent dans le corps humain. Les résultats concernant trois personnes ne sont pas encore connus, a relevé M. Zeller.

Les autorités britanniques avaient transmis récemment une liste de ressortissants suisses ayant séjourné à Londres au moment de l'empoisonnement de l'ex-agent russe au polonium 210, une substance radioactive. Six personnes qui ne figuraient pas sur cette liste se sont annoncées d'elles-mêmes à l'OFSP.

L'ancien espion russe est décédé dans un hôpital de Londres le 23 novembre. Il avait ressenti les premiers symptômes d'un empoisonnement au polonium 210 le 1er novembre à l'issue d'une journée où il avait multiplié les rencontres avec ses «contacts», dont une entrevue au bar de l'hôtel Millenium avec deux anciens espions du KGB.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!