Actualisé

Grande-BretagneEmprisonné, il menace ses ennemis via Facebook

Un gangster britannique qui purge une peine de 35 ans de prison continuait à menacer ses ennemis en envoyant des messages via le site Facebook.

Colin Gunn, un criminel de Nottingham, condamné pour complicité de meurtre, affirme avoir été autorisé à utiliser le site Facebook depuis sa prison de haute sécurité de Long Lartin (centre de l'Angleterre). Sa page Facebook n'a été fermée que vendredi, rapporte le Sunday Times dimanche.

«Je serai un jour à la maison et j'ai hâte de regarder certaines personnes dans les yeux et de constater leur peur de me voir là», a-t-il écrit dans un message cité par l'hebdomadaire britannique. «C'est bien d'avoir un moyen de vous faire savoir comment je vais, certains d'entre vous se feront engueuler, certains d'entre vous m'ont complètement laissé tomber et seront nommés et humiliés», menace-t-il dans un autre message.

Un porte-parole du ministère de la Justice a indiqué que les détenus ne devaient pas avoir accès à internet «sauf dans des buts éducatif et que dans ce cas l'accès doit être surveillé par le personnel». Mais la presse britannique a rappelé que Jade Braithwaite, condamnée à la prison pour le meurtre de Ben Kinsella, 16 ans, avait elle aussi envoyé des messages provocateurs à la famille de sa victime via Facebook.

Le ministre de la Justice Jack Straw a précisé avoir «demandé à Facebook que ces profils soient fermés». «Nous n'hésiterons pas à signaler à la police la publication de tout matériel qui viole la loi», a-t-il ajouté. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!