Réseaux sociaux - Emrata: nouvelle victime du mom-shaming
Instagram/Emrata
Publié

Réseaux sociauxEmrata: nouvelle victime du mom-shaming

L’Américaine a de nouveau été accusée d’être mauvaise mère après avoir posté, sur Instagram, une photo d’elle avec son bébé.

par
Camille Pagella

Cela devait pourtant être une bonne journée. Le 6 juin dernier, Emily Ratajkowski, alias Emrata, fête ses 30 ans en famille. Pour l’occasion, le mannequin poste une photo avec son fils, Sylvester Apollo Bea, âgé de trois mois. Tous deux portant un maillot de bain assorti. Il n’en fallait pas plus pour que la Toile s’enflamme. Le problème? Le top ne porte pas son enfant comme le souhaiteraient certains qui ne se gênent pas pour le lui faire remarquer. Cette attitude à un nom: le mom-shaming soit la manie qu’ont certaines personnes de juger les mères quant à leur manière de s’occuper ou d’éduquer leurs enfants sans que cela ne les regarde… du tout.

Après l’avalanche de réactions peu amènes, Emily Ratajkowski a tout bonnement décidé de désactiver les commentaires. Ce n’est pas la première fois que le top est critiqué sur son rôle de mère: depuis la naissance de son fils, elle publie régulièrement des photos d’elle lui donnant le sein à son fils, un geste naturel encore condamné par une partie de l’opinion.

Ashley Graham, Meghan Markle et bien d’autres

Il y a quelques mois, Ashley Graham révélait au micro de l’émission Red Table Talk, qu’elle aussi avait été victime de mom-shaming, tout comme Meghan Markle, après avoir accouché de son fils Archie ou plus récemment une professeur de sport new-yorkaise qui continuait de s’entraîner à 8 mois de grossesse. Après avoir posté une photo d’elle et sa fille sur Instagram, Chrissy Teigen s’était aussi fait critiquer. La raison? On y voyait un bout de son sein. «Tu n’as pas honte de te montrer comme cela devant ta fille», demandaient certains internautes. Ce à quoi l’épouse de John Legend avait répondu: «Je lui ai donné le sein pendant des mois, cela n’a pas eu l’air de la déranger».

Ton opinion

6 commentaires