Ouragan Ophelia: «En 15 ans, je n'ai jamais vu ce type de trajectoire»
Actualisé

Ouragan Ophelia«En 15 ans, je n'ai jamais vu ce type de trajectoire»

L'ouragan, de catégorie 2, poursuit lentement sa route dans l'océan Atlantique et se dirige vers l'archipel portugais, qui devrait être affecté dès samedi soir.

L'ouragan Ophelia se trouvait dans le milieu de l'Atlantique vendredi et se dirigeait vers l'est, en direction des Açores, mais devrait s'affaiblir en tempête avant d'atteindre les côtes de l'Europe continentale, selon des prévisions météorologiques.

Ophelia, classée en catégorie 2 (sur une échelle de 5) avec ses vents atteignant 165 km/h, se trouvait vendredi matin à un peu plus de 1000 km des Açores, et avançait à raison d'environ 11 km/h mais devrait accélérer dans les heures qui viennent, a annoncé le Centre américain des ouragans. Les premières pluies pourraient atteindre les Açores dès samedi soir, a-t-il ajouté.

Selon Météo France, il se dirigera ensuite vers l'Europe continentale en se transformant «petit à petit en tempête classique» avant de toucher lundi l'Irlande, et marginalement la France. «Les ouragans, qui sont des phénomènes tropicaux, quand ils se dirigent vers le nord -- ce qui est un peu inhabituel-- vont être déstructurés (...) et prendre une forme plus classique de tempête comme on en connaît à nos latitudes par exemple en hiver», a expliqué Jérôme Lecou, de Météo-France, prévoyant malgré tout des «vents extrêmement violents» sur la côte ouest de l'Irlande.

«Il va se diriger vers la pointe sud-ouest de l'Irlande et va toucher l'Irlande lundi 16 octobre avec des vents qui seront au stade de la tempête: on aura des vents moyens autour de 100 km/h et des rafales de vents qui pourront être comprises entre 130 et 150 km/h», a ajouté le prévisionniste. La France restera «globalement à l'écart du phénomène», avec des rafales entre 80 et 100km/h sur la pointe du Finistère et une forte houle lundi soir, soit «rien d'exceptionnel», a encore indiqué le prévisionniste.

La tempête devrait ensuite longer la côte ouest de l'Irlande et se diriger vers les îles Shetlands en s'affaiblissant encore «un peu plus».

«Du jamais vu»

La particularité d'Ophelia n'est pas l'impact qu'elle pourrait avoir sur le continent européen, mais bien le fait qu'une tempête tropicale de cette ampleur touche sa côte atlantique. «C'est très spécial, explique Klaus Marquardt de Meteonews à nos confrères alémaniques. Je travaille comme météorologue depuis quinze ans et je n'ai jamais vu ce type de trajectoire».

Dans l'Atlantique, les ouragans se forment en raison d'ondes tropicales provoquées par l'instabilité du courant-jet provenant de l'Afrique de l'est. Ces ondes correspondent à des zones de convergence où vient s'agglutiner l'activité orageuse et se déplacent en général d'est en ouest, en direction des Caraïbes.

Ophelia est le 17e cyclone tropical de l'année dans l'Atlantique. L'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) a publié récemment sur Twitter une time lapse des seize premières dépressions de cette saison 2017.

(20 minutes/afp)

Ton opinion