Football: En Allemagne, les transgenres pourront choisir leur sélection
Publié

FootballEn Allemagne, les transgenres pourront choisir leur sélection

Suite à une modification de la réglementation, les personnes transgenres, intersexes et non-binaires d’Allemagne pourront choisir dès la saison prochaine si elles souhaitent concourir dans les équipes féminines ou masculines.

La Fédération allemande fait un grand pas en direction des personnes transgenres.

La Fédération allemande fait un grand pas en direction des personnes transgenres.

AFP

La Fédération allemande de football (DFB) a annoncé ce jeudi changer sa règlementation afin de permettre aux personnes transgenres, intersexes et non-binaires de choisir dès la saison prochaine si elles veulent concourir dans les équipes féminines ou masculines.

«Le règlement prévoit que les joueurs dont l'état civil est «divers» ou «non spécifié» et ceux qui font correspondre leur sexe à leur genre peuvent à l'avenir décider eux-mêmes s'ils sont éligibles pour jouer dans une équipe féminine ou masculine» au niveau amateur comme professionnel, a expliqué la DFB dans un communiqué. «Cela s'applique également aux joueurs transgenres qui peuvent désormais changer à un moment déterminé par eux-mêmes ou rester initialement dans l'équipe pour laquelle ils ont joué auparavant», a-t-elle ajouté.

L’exemple de la Ligue berlinoise

Des difficultés ont été rencontrées dans divers clubs et associations depuis 2018 pour inscrire ces personnes: une loi avait permis qu'à côté des cases «féminin» ou «masculin» apparaisse sur les documents civils le terme «divers» dans la section destinée au genre. La DFB s'est appuyée sur l'exemple de la Ligue de football berlinoise, qui avait déjà introduit des règles similaires en 2019 et cela «sans mettre en danger» l'intégrité de la compétition. «Après tout, toutes les personnes ont des forces et des capacités physiques différentes qui ne mènent au succès que collectivement dans une équipe, quel que soit leur sexe», a estimé la DFB.

En revanche, les médicaments pris par les personnes le temps de leur transition de genre ne devront pas affecter leurs performances, au risque sinon d'être considérés comme du dopage, prévient la Fédération allemande.

Cette décision intervient une semaine après l'annonce de la Fédération internationale de natation (Fina) de créer une «catégorie ouverte» pour permettre aux athlètes transgenres de concourir séparément.

(AFP)

Ton opinion

22 commentaires