Football - En Angleterre, les trois premiers ont gagné

Publié

FootballEn Angleterre, les trois premiers ont gagné

Chelsea, Manchester City et Liverpool se sont imposés mercredi soir et continuent à dominer la Premier League.

Chelsea a eu chaud mais reste en tête de la Premier League.

Chelsea a eu chaud mais reste en tête de la Premier League.

AFP

Chelsea a dû lutter pour battre le mal classé Watford (2-1) et sauver sa place de leader des griffes de Manchester City et Liverpool, vainqueurs à Aston Villa (2-1) et Everton (4-1) mercredi pour la 14e journée de Premier League.

Accrochés dimanche par Manchester United (1-1), les Blues peuvent remercier Hakim Ziyech, entré à l’heure de jeu et buteur décisif douze minutes plus tard pour ce succès arraché à un Watford très bien préparé par Claudio Ranieri.

Ces trois points permettent aux Londoniens, qui en comptent 33, de garder une longueur d’avance sur City et deux sur les Reds qui ne lâchent rien dans cette course au titre de plus en plus limitée aux trois premiers: le 4e, West Ham est relégué à 7 longueurs de Liverpool.

Malaise en tribune

Le match a été marqué par le malaise cardiaque d’un supporter en tribune qui a entraîné une interruption de près de 35 minutes lors de la première période, fort heureusement sans conséquence dramatique pour la victime.

Après avoir touché le poteau à la 19e, Mason Mount avait mis Chelsea en tête à la conclusion d’une belle action collective passée par Antonio Rüdiger, Marcos Alonso et Kaï Havertz (1-0, 29e).

Mais les Hornets n’ont pas baissé les bras et après une belle parade d’Edouard Mendy (35e) sur une frappe de Danny Rose, c’est Emmanuel Dennis, bien lancé par Moussa Sissoko, qui a égalisé (1-1, 43e).

En seconde période, Chelsea n’a jamais vraiment réussi à s’assurer totalement le contrôle des débats, les locaux livrant un match généreux malgré leur 17e place, mais Ziyech, à la réception d’un centre de Mount, très remuant pour son retour dans le onze de départ, a fait prévaloir la logique sportive (2-1, 72e).

Manchester City sans états d’âme

Avec sang-froid et assurance, et sans grands égards pour Jack Grealish, leur recrue à 118 millions d’euros qui n’a eu droit qu’à cinq minutes de jeu pour son retour dans son club formateur, Manchester City a enchaîné un sixième succès de rang, toutes compétitions confondues.

La victoire s’est dessinée dans un premier acte archi-dominé, Ruben Dias ouvrant le score d’une frappe enveloppée et bien placée, de l’entrée de la surface, qui a trompé Emiliano Martinez caché au départ du ballon (1-0, 27e).

Le second but, sublime, a été l’œuvre de Bernardo Silva qui a repris de volée un centre parfait de Gabriel Jesus sur un contre rapide (2-0, 43e), et a donc a enfoncé le clou.

Les Villans, qui avaient remporté leurs deux premières rencontres sous les ordres de Steven Gerrard, ont relancé le match en tout début de seconde période: une reprise d’Ollie Watkins sur corner et le premier but encaissé par City sur un coup de pied arrêté cette saison (2-1, 47e). Mais en vain.

Liverpool impitoyable

Liverpool a remporté une victoire aisée lors du derby à Everton, mettant sous forte pression son ancien entraîneur Rafael Benitez, de plus en plus contesté chez les Toffees.

Un but de Demarai Garay, en fin de première période, a brièvement donné l’espoir d’un match disputé (2-1, 38e) mais, avec deux tirs cadrés seulement en 90 minutes, Everton n’a jamais semblé en mesure de contrecarrer des Reds en superbe forme.

Mohamed Salah, auteur d’un doublé, a encore été magnifique, malgré sa 7e place seulement au Ballon d’or.

Il a d’abord enveloppé le ballon pour contourner un Jordan Pickford pas très bien placé (2-0, 19e), puis il a piqué un ballon dans les pieds de Seamus Coleman, près de la ligne médiane, et l’a placé hors de portée du gardien international anglais pour redonner de l’air aux siens (3-1, 64e).

C’est Jordan Henderson qui avait ouvert le score d’une belle frappe de l’intérieur du gauche, après une très belle action collective (1-0, 9e). En fin de match, Diogo Jota, d’une frappe puissante sous la barre malgré un angle fermé, a conclu la soirée (4-1, 79e) et prouvé que le trio de tête, en haut du classement anglais, était de très haute volée cette saison.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires