Valais: En appel, Yves Allegro écope d’une peine moins lourde
Publié

ValaisEn appel, Yves Allegro écope d’une peine moins lourde

Tout comme en première instance, le tribunal cantonal n’a pas retenu le viol contre l’ancien tennisman professionnel. Il l’a en revanche condamné pour contrainte sexuelle.

Yves Allegro vient d’écoper de 20 mois de prison avec sursis, en deuxième instance. Mais l’affaire pourrait être portée devant le Tribunal fédéral.

Yves Allegro vient d’écoper de 20 mois de prison avec sursis, en deuxième instance. Mais l’affaire pourrait être portée devant le Tribunal fédéral.

20min/François Melillo

Jugé en appel pour avoir abusé d’une femme après une soirée arrosée, en 2014 en Estonie, l’ancien tennisman professionnel Yves Allegro a écopé de 20 mois de prison avec sursis, soit 4 mois de moins que la peine qui lui avait été infligée en 2019, indique «Le Nouvelliste». Le Tribunal cantonal valaisan, comme l’avait fait le Tribunal de Sierre en première instance, n’a retenu que la contrainte sexuelle, et non le viol. 

Tant le condamné que la plaignante, ainsi que le Ministère public – qui avait requis 3 ans de prison ferme pour viol et contrainte sexuelle – n’ont pas exclu la possibilité de porter l’affaire devant le Tribunal fédéral.

(jfz)

Ton opinion