Actualisé

Armée suisseEn balade, Maurer défend son budget

Devant les médias à Adelboden (BE), le ministre de la défense Ueli Maurer a défendu les dépenses militaires comme «un investissement pour la prospérité du pays».

Le ministre de la défense a convié les médias à une balade sur la neige à Adelboden.

Le ministre de la défense a convié les médias à une balade sur la neige à Adelboden.

Pour la deuxième année consécutive, Ueli Maurer avait convié mardi les médias à une promenade sur la neige à Adelboden, pour faire le point sur l'armée et la politique de sécurité. Il a placé la protection de la population au centre de ses préoccupations et expliqué que le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) travaillait «d'arrache-pied» à son renforcement, selon le communiqué diffusé au terme de cette course d'école.

Ueli Maurer a surtout défendu le budget militaire, que le Conseil fédéral, dans un rapport adopté en octobre dernier, veut plafonner à l'avenir à 4,4 milliards de francs par an, soit une réduction de 20% à 25% par rapport à aujourd'hui. Les dépenses consenties pour l'armée et le renforcement de la sécurité sont tout bénéfice de par la paix et le bien-être qu'ils procurent, a souligné le conseiller fédéral UDC. Elles constituent donc un investissement pour la prospérité de la Suisse.

«Nous voulons être en forme pour l'avenir, raison pour laquelle la sécurité doit aussi être constamment optimisée», a déclaré Ueli Maurer. Et d'insister sur le fait que l'armée pourrait jouer un rôle déterminant dans une situation de crise. Le Conseil fédéral, le Parlement et le peuple ne doivent pas l'oublier lorsqu'ils sont amenés à prendre, en temps de paix, des décisions portant sur un instrument sécuritaire dont la valeur ne peut se manifester que dans une situation complètement différente. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!