France: En brassière au magasin, on la prie de se rhabiller
Actualisé

FranceEn brassière au magasin, on la prie de se rhabiller

Une coach sportive qui faisait ses courses dans un supermarché a été mal reçue par une membre de la sécurité. En cause, sa tenue vestimentaire.

par
joc
La trentenaire a fait part de son écoeurement sur Facebook, où elle a reçu une foule de commentaires de soutien.

La trentenaire a fait part de son écoeurement sur Facebook, où elle a reçu une foule de commentaires de soutien.

Facebook

«Ma première réaction a été de lui demander si c'était une blague mais apparemment elle était très sérieuse.» Samedi, Amandine Gaudin faisait quelques courses dans un magasin Carrefour d'Étampes (à 50 km de Paris) quand elle a été abordée par une employée de la sécurité. Celle-ci a demandé à la cliente, vêtue d'un legging et d'une brassière, «de ne plus revenir habillée de la sorte». Estomaquée, la coach sportive a raconté cet incident sur Facebook, promettant de ne plus remettre les pieds dans ce magasin. «Merde, c'est ma tenue de travail!», s'insurge-t-elle sur le réseau social.

«Je pense qu'elle a voulu faire son boulot et même si elle n'a pas été agressive, je me suis sentie humiliée. Comment peut-on me juger sur ma tenue?», confie la trentenaire au Huffington Post. D'après Amandine, d'autres employés du supermarché ont essayé de raisonner la dame de la sécurité, en vain. Priée de justifier sa remarque, cette personne a expliqué à la cliente qu'une base de loisirs se trouvait à proximité du commerce «et que certaines personnes rentraient dans le magasin en maillot de bain. En quoi une brassière de sport et un legging ressemble à un bikini?», tempête la coach.

Depuis, Carrefour a contacté Amandine pour lui présenter ses excuses après la réaction «disproportionnée» de son employée. «Cette personne regrette vivement ses propos», assure la chaîne de grande distribution, dont la directrice a «re-sensibilisé tous ses collaborateurs pour que cela ne se reproduise pas.» Amandine, elle, n'en revient pas du succès de sa publication et du soutien reçu. Elle dénonce toutefois de nombreuses réactions islamophobes, qui vont «à l'encontre de ses valeurs».

Ton opinion