Football - En cas de titre, Benzema et Giroud célébreront au karting
Publié

FootballEn cas de titre, Benzema et Giroud célébreront au karting

Dans «Le Figaro», Olivier Giroud est revenu sans rancune sur la comparaison avec Karim Benzema quant à leurs niveaux de jeu, imagée à travers le sport automobile.

Olivier Giroud (à g.) et Karim Benzema pendant une séance d’entraînement avec la France à l’Allianz Riviera de Nice, le 1er juin 2021.

Olivier Giroud (à g.) et Karim Benzema pendant une séance d’entraînement avec la France à l’Allianz Riviera de Nice, le 1er juin 2021.

AFP

Olivier Giroud semble loin d’être rancunier. Alors que les amateurs de football saluaient à la mi-mai le retour de Karim Benzema en équipe de France pour l’Euro 2020, des interrogations quant à la gestion du vestiaire ont commencé à interpeller.

Certaines déclarations faites par l’attaquant du Real sont encore bien ancrées dans les souvenirs des fans. Durant le premier confinement, en mars 2020, l’ancien de l’Olympique Lyonnais s’était épanché sur Instagram au sujet de la sélection française et sa perception des qualités d’Olivier Giroud par rapport aux siennes.

Karim Benzema en live avec Mohammed Henni en mars 2020.

«On ne confond pas la F1 et le karting, et je suis gentil. Maintenant, next. Moi je sais que je suis la F1. (…) Je ne parle plus de lui, il peut marquer les buts qu’il veut, gagner ce qu’il veut, il est dans son coin, je suis dans le mien», lâchait l’attaquant évoluant à Madrid.

Un peu plus d’un an plus tard, les deux hommes se retrouvent donc dans le vestiaire des Bleus, et doivent maintenant travailler ensemble pour le bien de l’équipe.

Le plus important, c’est d’aider l’équipe de France

Karim Benzema

Avant le premier match de préparation contre le Pays de Galles, Karim Benzema était revenu sur ses propos: «Je l’avais déjà croisé au match aller contre Chelsea, on a discuté cinq minutes tranquillement. Je pense que ce qu’il s’est dit est dit. Le plus important, c’est d’aider l’équipe de France.»

Dans une interview accordée au Figaro vendredi, Olivier Giroud s’est montré plutôt apaisé au moment d’évoquer cette situation:

«Il n’y a aucune raison de se taper dessus avec Karim. Les déclarations qu’il a eues sur moi m’ont fait sourire et marrer plus qu’autre chose. Je l’ai pris avec beaucoup de recul à l’époque et encore plus aujourd’hui», déclarait le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, qui a prolongé d’un an son contrat avec Chelsea vendredi.

L’ancien montpelliérain a aussi souligné certains risques de la communication en direct sur les réseaux sociaux: «Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais quand tu t’exposes à ce type de vidéos en direct, on te taquine et parfois tu peux dire des choses qui dépassent ta pensée.»

Une chose semble en tout cas partagée par les joueurs: l’envie de travailler pour l’équipe et de l’emmener le plus loin possible dans la compétition. Relancé à ce sujet par le journal français, il a décidé de jouer la carte de l’humour: «Si on gagne l'Euro, on fêtera ça sur un circuit dans un karting, ça fera une belle photo!»

Dans une autre interview, Karim Benzema a également indiqué que Kylian Mbappé devrait le rejoindre dans la capitale espagnole car «tous les grands joueurs doivent venir un jour au Real Madrid».

(Sport-Center)

Ton opinion

6 commentaires