Actualisé

Ski alpinEn géant, Lara Gut partait de trop loin

Seizième à l'issue du tracé initial, la Tessinoise a livré une belle deuxième manche. Mais c'est insuffisant pour le podium.

Lara Gut a réussi l'une des plus belles remontées de sa carrière.

Lara Gut a réussi l'une des plus belles remontées de sa carrière.

Keystone

Lara Gut a réussi l'une des plus belles remontées de sa carrière à Semmering. Distancée après la première manche du géant autrichien (17e), la Tessinoise a bondi jusqu'au 4e rang final.

Même s'il n'y a que la victoire qui l'intéresse, et même si c'est sa principale rivale Mikaela Shiffrin qui s'est imposée, Lara Gut ne peut pas se montrer déçue. Sa journée aurait pu s'arrêter dès la manche matinale, lorsqu'elle s'est récupérée de justesse d'une faute d'intérieur. «J'ai touché une pierre sur le haut de la piste et l'un de mes skis a été complètement détruit. J'ai dû alors me contenter de 'glisser' jusqu'à l'arrivée, et j'étais déjà bien contente de franchir la ligne», a-t-elle raconté.

«Satisfaite avec un top 5»

Reléguée au 17e rang, la skieuse de Comano se devait de réagir en deuxième manche. Et c'est exactement ce qu'elle a fait, remontant ses adversaires les unes après les autres. «Ce n'était pas encore optimal, mais évidemment beaucoup mieux qu'en première manche. J'ai au moins pu tirer mes courbes comme je le souhaitais», a-t-elle relevé. «Du coup, je peux être satisfaite avec un top 5, sachant que je n'ai véritablement pu skier que sur une manche», a-t-elle ajouté.

Au final, seules trois concurrentes ont pu passer devant Lara Gut, l'Italienne Manuela Mölgg (3e), la Française Tessa Worley (2e) et, surtout, Mikaela Shiffrin. La reine du slalom est venue mater les géantistes, s'imposant pour la deuxième fois de sa carrière dans la discipline en Coupe du monde (contre 22 succès en slalom), plus de deux ans après une victoire à Sölden.

«Autant j'ai souvent souffert en géant, autant je me suis sentie à l'aise mardi à Semmering», s'est réjouie l'Américaine. «Je n'ai pas essayé de skier à la perfection, mais simplement d'être la plus rapide possible. Et pour la première fois, j'ai eu confiance en moi dans un géant», a-t-elle ajouté.

Revanche mercredi

Mikaela Shiffrin, déjà en tête après la première manche, n'a laissé aucune chance à ses rivales sur le second tracé, seule Tessa Worley (à 0''78) pointant à moins d'une seconde. Autant dire que la skieuse du Colorado se plaît sur cette piste de Semmering, où un deuxième géant (mercredi) et un slalom (jeudi) sont encore programmés.

En attendant ces deux prochaines courses, Mikaela Shiffrin a repris un peu de marge au classement général de la Coupe du monde. Elle compte désormais 55 points d'avance sur Lara Gut, et plus de 100 points sur la Slovène Ilka Stuhec (26e mardi) et l'Italienne Sofia Goggia (éliminée sur la dernière porte de la manche initiale, alors qu'elle allait prendre la tête).

Holdener ne confirme pas

Contrairement à Lara Gut, les autres Suissesses sont restées discrètes mardi à Semmering. Simone Wild s'est classée au 18e rang, tandis que Wendy Holdener n'a pas confirmé une prometteuse première manche (14e) en reculant à la 23e place finale. Toutes les autres Suissesses en lice n'ont pas passé le «cut» de la manche matinale, et notamment les deux espoirs valaisans Mélanie Meillard (34e) et Camille Rast (50e).

A noter finalement que ce géant a aussi été marqué par le retour à la compétition de l'Autrichienne Anna Veith (ex Fenninger). Vingt-et-un mois après sa dernière course, et 14 mois après une sévère blessure au genou droit, la double lauréate de la Coupe du monde ne s'est pas qualifiée pour la seconde manche. Un résultat logique après une si longue absence. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!