Actualisé 27.05.2013 à 12:08

Futur technologiqueEn matière d'internet, on n'a encore rien vu

Après l'internet des objets (Internet of Things), l'entreprise Cisco prédit l'internet multidimensionnel (Internet of Everything) aux énormes débouchés.

de
Michel Annese

Alors que nous sommes à peine entrés dans l'ère de l'internet des objets (Internet of Things), le géant mondial des technologies réseau Cisco prévoit déjà la prochaine: «The Internet of Everything», soit l'internet multidimensionnel. «Il permet de réunir des gens, des processus, des données et des objets afin d'établir des connexions interreliées de plus grande valeur et plus pertinentes que jamais», explique l'entreprise sur son site web.

«L'internet of Everything aura un impact beaucoup plus radical sur l'humanité que celui de l'internet de ces 20 dernières années», affirme, depuis San Jose (Californie), Rick Hutley, vice-président de l'innovation chez Cisco Internet Business Solutions Group, lors d'une séance de téléprésence avec l'EPFL.

99% du monde n'est pas connecté

Dans sa vision à long terme, le responsable explique que les mégatendances d'aujourd'hui, à savoir celles qui détermineront notre avenir, continueront et s'accéléreront, comme notamment la mobilité, le réseautage social, la sécurité, la vidéo (elle sera partout), l'informatique dématérialisée, la robotique et l'impression 3D.

La téléprésence passe en toute discrétion

«Aujourd'hui plus de 99% du monde qui nous entoure n'est toujours pas connecté à l'internet», rappelle-t-il. Mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'un grand nombre d'objets soient connectés et offrent une grande variété d'interconnexions. Les appareils connectés passeront en effet de 10 milliards aujourd'hui, à 50 milliards en 2020. En 2022, les êtres humains seront équipés d'assistants personnels au savoir infini pour obtenir des informations en temps réel, à l'instar de ce que proposent déjà les Google Glasses, qui pourraient prendre aussi la forme de lentilles de contact. Et pour donner un aperçu du volume de données qui circule actuellement sur la Toile, le responsable explique qu'en 2012, on a créé plus d'informations que les 5000 dernières années combinées!

L'analyse en temps réel

Le grand défi réside dans la capacité de gérer et de filtrer l'énorme quantité et la grande variété de données qui circulent déjà aujourd'hui, explique encore Rick Hutley. L'industrie ne doit plus se contenter d'analyser des données statiques sur ses clients, mais analyser en temps réel des informations qui circulent rapidement. «Nous sommes dans un monde du ici et maintenant», note le responsable de Cisco qui prédit que les entreprises qui ne sauront pas s'adapter au changement disparaîtront comme celles qui n'ont pas su embrasser l'internet à l'époque.

14 billions de dollars

Cisco a d'ailleurs estimé les débouchés économiques de l'«Internet of Everything» pour les entreprises du secteur privé. Au cours de la prochaine décennie, l'enjeu économique pourrait atteindre ainsi 14 billions (14 milliers de milliards) de dollars.

Le domaine de la santé devrait largement profiter de cette nouvelle tendance. Les médicaments connectés ne sont qu'un exemple parmi d'autres des avantages qu'aura la miniaturisation des objets. Une pilule, alimentée par l'environnement chimique dans lequel elle se trouve, pourra servir de capteur et permettre de diagnostiquer des maladies à temps et ainsi réduire les coûts de la santé.

Quant au domaine de la robotique, Rick Hutley prédit que dès 2015, les robots auront des capacités d'autoréparation. En 2020, ils seront physiquement supérieurs aux humains. En 2025, leur population dépassera celle des humains. En 2032, ils auront une intelligence supérieure et en 2035 on atteindra la «singularité technologique» théorisée notamment par l'informaticien et futurologue Raymond Kurzweil, récemment embauché par Google.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!