Actualisé 21.12.2016 à 21:08

Bundesliga

En mode patron, le Bayern Munich balaie Leipzig

Le Rekordmeister a gagné le choc au sommet contre le RB Leipzig 3-0. Les Bavarois passeront ainsi la pause hivernale nantis d'une avance de trois points sur l'étonnant promu.

Le Bayern Munich a balayé 3-0 mercredi soir le RB Leipzig, réduit à 10 après 30 minutes, et repris seul la tête de la Bundesliga, à l'issue de ce choc des leaders qui clôturait la 16e journée du championnat d'Allemagne.

Les cinq matches de Bundesliga mercredi ont été précédés d'une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat qui a fait 12 morts et plusieurs dizaines de blessés lundi soir à Berlin sur un marché de Noël.

Pour le dernier match avant la trêve, le champion en titre a donc frappé fort, et compte désormais trois points d'avance sur Leipzig et 9 sur le troisième Berlin. De quoi partir en vacances l'esprit tranquille, jusqu'à la reprise le 20 janvier.

Ce choc tant attendu entre les deux leaders était en fait plié à la 30e minute. Alors que le Bayern menait déjà 2-0, l'attaquant Suédois du RB Emil Forsberg était expulsé pour une faute sur Lahm. A dix face à un Bayern qui n'a rien lâché, la tâche était trop dure pour le promu Leipzig.

Les buts du Bayern ont été marqués par Thiago (17e), Xabi Alonso (25e) et Robert Lewandowski sur pénalty (45e).

L'enjeu au coup d'envoi était très simple: les deux équipes étaient en tête à égalité de points, Munich occupant la tête grâce à une meilleure différence de buts. Le vainqueur allait donc passer les fêtes en leader.

Devant leur public, et après un passage à vide en novembre, les Bavarois n'avaient aucun droit à l'erreur.

Leipzig arrivait plus décontracté, même si le patron de l'empire Red Bull Dietrich Mateschitz, propriétaire du club, avait fait savoir le jour même qu'il faisait désormais d'une qualification pour une coupe d'Europe (soit une place dans les six premiers) l'objectif «minimum» du RB pour cette saison.

«Pour nous c'est un match de bonus. Nous voulons rester sur la lancée de notre bon match contre Hertha (2-0 ndlr) et pourquoi pas en remettre une petite couche!», avait dit en souriant le directeur sportif du RB Ralf Rangnick.

Surprise au coup d'envoi, l'entraîneur du Bayern Carlo Ancelotti avait laissé sur le banc Müller et Ribéry.

Thiago occupait la place favorite de Müller, milieu offensif axial, derrière le buteur Lewandowski. Douglas Costa jouait sur l'aile gauche, Robben à droite, dans un dispositif en 4-2-3-1.

Pari gagnant, puisque Thiago a marqué le premier but (17e) à la reprise d'un tir de Lewandowsi repoussé par le poteau, et offert le deuxième à Xabi Alonso (25e).

Quant à Douglas Costa, il était dans un bon soir, et c'est lui qui obtient le pénalty, en se présentant seul face au gardien Peter Gulasci, qui le déséquilibre à l'entrée de la surface.

Supérieur dans tous les compartiments du jeu, le Bayern s'est même permis de rater plusieurs occasions franches après la pause.

Dans les autres rencontres de la soirée, le Hertha Berlin recevait le dernier Darmstadt, dans une ambiance très particulière au surlendemain de l'attentat. Les joueurs du club de la capitale s'étaient rendus dans la journée sur les lieux du drame pour déposer une gerbe et témoigner de leur solidarité.

Leur victoire 2 à 0 leur permet de finir l'année sur le podium avec 30 points.

Dortmund, incapable de battre Augsbourg à domicile mardi soir (1-1) est sixième avec 27 points, à 12 points du Bayern mais à 3 longueurs seulement de la troisième place, directement qualificative pour la Ligue des champions. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!