Actualisé 05.03.2015 à 10:54

Crise en UkraineEn plein cessez-le-feu, Kiev «dope» son armée

Les députés ukrainiens ont approuvé jeudi l'augmentation des effectifs de soldats alors que le conflit dans l'est du pays s'enlise.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

Le parlement ukrainien a voté jeudi une loi visant à accroître de plus d'un tiers les effectifs de l'armée et les porter à 250'000 hommes. Le texte a été approuvé par 270 voix, soit nettement au-dessus du total des 226 voix nécessaires.

Les violences se poursuivent dans l'est ukrainien, malgré les accords de paix conclus le 12 février dernier à Minsk. Ceux-ci prévoient un cessez-le-feu et le retrait des armes lourdes de la ligne de front.

Jeudi, un militaire ukrainien a été tué et un blessé dans les combats entre l'armée et les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, a annoncé un porte-parole de l'armée.

Selon un autre porte-parole militaire, les rebelles ont violé la trêve avec 40 attaques sur des positions de l'armée ukrainienne et des objectifs civils, dont 17 attaques de l'artillerie. Les combats dans l'Est ukrainien, qui durent depuis avril 2013, ont déjà fait environ 6000 morts.

Chars et lance-roquettes

Selon Zorian Chkiriak, conseiller du ministère de l'Intérieur, non seulement les rebelles ne respectent pas les accords de Minsk, mais ils sont en train de grouper des troupes dans la province de Donetsk, près du grand port de Marioupol, toujours tenu par les forces qui soutiennent le gouvernement de Kiev.

«Cela ne sert à rien de parler d'un cessez-le-feu du côté des rebelles. Ils ne retirent pas leurs armes, ils ne respectent pas le cessez-le-feu, ils continuent à déménager des unités et à accroître le nombre de leurs chars et de leurs lance-roquettes», affirme ce conseiller. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!