Actualisé 03.10.2009 à 15:48

Dénonciation calomnieuse

En prison pour avoir inventé un viol collectif

Une femme de 25 ans a été écrouée vendredi à Genève pour dénonciation calomnieuse.

Pour masquer les infidélités faites à son ami actuel, décrit comme très jaloux, cette Valaisanne d'origine avait inventé une histoire de viol collectif et porté plainte contre son ex-ami et cinq autres hommes.

La plaignante avait décrit avec précision un viol collectif avec séquestration dans un garage carougeois, dont se seraient rendus coupables son ex-ami et cinq de ses copains. La police n'est pas tombée dans le panneau et a pu reconstituer les faits, constatant au terme d'une «longue enquête» que l'intéressée avait entretenu plusieurs relations sexuelles consenties avec un ou plusieurs des soi-disant violeurs.

Convoquée vendredi, elle a finalement admis avoir menti et déclaré avoir inventé ce stratagème car son ami actuel, très jaloux selon elle, avait découvert le pot-aux-roses. La fabulatrice a été conduite en prison à disposition du juge compétent, conclut la police cantonale dans son communiqué diffusé samedi.

(ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!